Suivez-nous

Tech

L’application Ring aurait partagé des données personnelles avec Facebook (et d’autres)

Une association américaine assure que Ring a partagé les données des utilisateurs avec plusieurs services tiers d’analyse et de marketing, dont Facebook.

Il y a

  

le

 
Amazon Ring
© Ring

Décidément, Ring n’a de cesse de faire parler de lui depuis de longs moins maintenant. Racheté par Amazon en 2018, ce dernier propose des sonnettes et des caméras connectées qui font polémiques en raison de son traitement des données personnelles de ses utilisateurs.

La société a commencé a fait parler d’elle lorsqu’un partenariat douteux entre elle et les forces de l’ordre a été mis en lumière. Plus tard, c’est la sécurité de ses appareils qui a été visée, suite au piratage d’une caméra connectée placée dans la chambre d’une jeune fille américaine de huit ans.

Des trackers qui ne sont pas mentionnés dans les politiques de Ring

Cette fois-ci, c’est EFF (Electronic Frontier Foundation), une association de protection des libertés sur Internet qui s’intéresse de près au cas de Ring. Selon cette dernière, la version Android de l’application Ring intégrerait plusieurs trackers publicitaires ayant accès à bon nombre de données personnelles. L’association américaine indique que quatre sociétés ont eu accès à ces dernières, dont Facebook. Des informations seraient fournies à plusieurs sites comme branch.io, mixpanel.com, appsflyer.com et facebook.com.

Si plusieurs sociétés font de même, EFF indique les trackers en question ne sont pas affichés dans les conditions d’utilisation de l’application Ring. Les politiques de cette dernière indiquent : « Les fournisseurs de services qui gèrent ces services utilisent des technologies automatisées pour collecter des données (telles que les adresses e-mail et IP) afin d’évaluer l’utilisation de nos sites web et de nos applications mobiles ». Sauf que MixPanel est le seul tracker identifié et cité parmi les services tiers de la société. Ce dernier accède aux noms des utilisateurs, aux adresses électroniques et aux informations sur les appareils utilisés (modèle et version de l’OS).

Pour ce qui est des risques pour les utilisateurs, l’EFF déclare : « Le danger de l’envoi d’informations, même infimes, est que les sociétés d’analyse et de suivi sont capables de combiner ces éléments pour constituer une image unique de l’appareil de l’utilisateur ».

Cette empreinte digitale permet de faire un portrait complet qui inclut les activités et les goûts de chacun. Évidemment, ces données sont précieuses pour les entreprises, qui peuvent cibler leurs publicités à la perfection en se basant sur ces informations.

De son côté, un porte-parole de Ring indique que l’entreprise vérifie actuellement que l’utilisation des données des utilisateurs est « limitée à des fins appropriées telles que l’exécution de ces services ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests