Suivez-nous

Cinéma

Après The Rise of Skywalker, Star Wars pourrait en avoir fini avec les trilogies

Star Wars est depuis toujours lié au format des trilogies, mais Disney pourrait bien modifier ses plans.

Il y a

  

le

 
Logo Star Wars
© Lucasfilm

Star Wars : The Rise of Skywalker a débarqué dans toutes les salles de France mercredi. Il signe la conclusion de trois trilogies. Ce format adopté par George Lucas n’a d’ailleurs pas été remis en cause par Disney qui l’a adopté comme une évidence.

Depuis, les choses ne se sont pas très bien passées et de nombreuses polémiques ont vu le jour, si bien que la compagnie ne semble plus vraiment savoir sur quel pied danser. Disney a déjà annoncé une pause après ce dernier film, mais qu’en est-il de la suite sur grand écran ? Si l’on en croit l’interview récente de Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, donnée au Los Angeles Times, tout semble ouvert : « Littéralement, nous partons de zéro et invitons des metteurs en scène, pour essayer de déterminer quelles histoires nous pourrions raconter. Cela peut nous prendre du temps avant que nous y parvenions. Et nous avons besoin de temps. »

Faciliter la tâche des cinéastes

Il semble donc qu’il n’y ait plus aucun tabou à se passer du format trilogie, si le scénario l’exige : « Je crois que cela nous donne des finalités d’écriture plus ouvertes, et que nous ne serons plus enfermés dans cette structure en trois parties. Nous n’aurons pas un nombre fini d’étapes que nous serons contraints de faire rentrer dans un moule. À présent, c’est vraiment l’histoire qui dictera la construction. »

Plus récemment, la dirigeante de Lucasfilm était revenue sur les difficultés des cinéastes à travailler sur un film Star Wars. Selon, elle le problème vient de l’absence de matériel source qui exige de partir de zéro pour concevoir une histoire. Cela s’avère plutôt compliqué, si bien que des réalisateurs pourtant chevronnés jettent l’éponge. Peut-être qu’un format resserré en un seul film facilitera les choses.

Il ne nous reste plus qu’à attendre la suite et selon certaines rumeurs, l’annonce du prochain film pourrait arriver dès janvier prochain.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. FREDERIC

    22 décembre 2019 at 13 h 33 min

    « Partir de 0 » ? Alors que tout un univers existait déjà et que Disney a préféré faire table rase !!!
    Il y avait des dizaines de possibilités que ce soit avec Revan, Dark Bane, Mara Jade, Thrawn etc …

  2. Oups

    27 décembre 2019 at 15 h 38 min

    Bonjour,

    L’univers étendu ? Mais non, mais non trop brillant pour des as de la destruction comme Lucasfilm/Disney 😁

    Je reviens brièvement sur le sieur Kylo Ren. Ce brave petit est aussi un fossoyeur de la tombe de son grand père qu’il a donc profanée car comment sinon à t’il récupéré le casque de Vador. Ah ces jeunes plus aucun respect des anciens.

    On estimera poliment que Luke lui a montré la tombe en son grand père. Et donc celui ci l’a profanée. Encore un délinquant juvénile en culotte courte. Si à cela on ajoute, un parricide, j’en connais un qui va faire un super stage à la prison spatiale de la Santé du coin 😀

    Quel exemple et quel modèle pour Disney qui pourtant asepetise tout.

    Donc Disney/Lucasfilm ont agit de la même manière, en fossoyant Star Wars et en partant du principe que les fans ont un QI (forcément?) très limité (niveau d’une moule?) En clair, en enchaînant les scènes actions sans réflexion ni temps de pause et en recopiant des décors et des scènes à la chaîne avec deux trois coups de peinture par ci par la, cela allait marcher comme une croiseur stellaire lancé en hyperespace. Manque de chance cela s’est vu et le vaisseau a percuté plusieurs champs d’asteroides. Oups.

    Alors oui, le VII et le VIII sont des succès au box office. De 2 et 1 milliards. Royal! Mais cela n’est pas le gage ni la preuve ni d’une réussite ou alors financière uniquement, ni, encore moins, d’une oeuvre de qualité. Bien au contraire.

    Pour le VII, on rappelera que 10 ans s’était écoulé depuis le dernier volet, la revanche des Siths, et qu’une véritable attente était présente et mes fans et connaisseurs de l’oeuvre se prenaient à rêver. Du coup, les spectateurs se sont précipités en salle pour voir le produit (très bien vendu par les teasers et bande annonces) Un beau produit marketing très bien calibré et qui a fonctionné. C’est beau et surtout très creux. Et bien sûr c’est une erreur de la part de Disney/Lucasfilm qui l’a reconnu :

    https://www.google.com/amp/s/amp.cinemablend.com/news/2480753/bob-iger-admits-disney-put-star-wars-content-out-too-fast

    Au problème de temps (2ans pour la gestion des films Sw7 et Rogue One) s’est ajouté tout comme Tron Legacy, la suite du film fantastique Tron de 1980, qui a été « modernisée », le manque d’âme.

    Tron Legacy est une suite creuse, lisse, vidée de toute sa substance sans aucune thématique équivalente à celle de son aîné : défense de l’humanité face à une IA surpuissante, danger de la dictature, la vie artificielle (…)) Dans cette nouvelle mouture, tout est esthétiquement remis à niveau et c’est tout. Bravo. Pour Star Wars c’est le même traitement. On plaindra les pauvres acteurs qui se débattent la dedans avec des personnages au charisme d’un Banta.

    Mais comme dit très justement Durandal : « Ca a la couleur du coca, ça a l’aspect du coca, ça a le goût du coca, mais c’est pas du coca » Forcément. Vu que c’est un plagiat sans saveur ni odeur, ni personnages ni scénario non plus (encore pire). Beaucoup de fans produisent des oeuvres charismatiques inspirées de l’oeuvre originale. Vous voulez un exemple ?

    Dark Vador Past :
    https://youtu.be/Ey68aMOV9gc

    Donc après Terminator 4,5,6, Prométhéus et sa suite et le dernier Predator, qui se sont faits méchamment accrochés par les fans et par la critique et ce à raison, on continue dans la destruction au bulldozer des mythes cinématographiques des années 70,80,90 et Star Wars passe à la broyeuse (et avec elle votre imaginaire….)

    Problème cette stratégie à très courte vue (il faut bien rentabiliser le téméraire risque de l’investissement financier de 4 milliards de dollars d’oncle Picsou), commence à faire de sérieux dégâts.

    Les ventes de Jouets ont chuté de 30%
    La fréquentation de l’aile du Parc dédiée à Star Wars au sein des Parcs d’attractions de Disney est faible pour ne pas parler d’échec.
    Et les fans sont très divisés.

    https://d-rezzed.clownfishtv.com/disney-star-wars-galaxys-edge-decline/

    Le problème de Disney, qui passe son temps à vouloir tout rentabiliser à court terme, c’est que les enfants des années 70,80,90,00 ont grandi avec Star Wars. C’est une partie de leur univers, de leur culture. Or, ils ont grandi, devenu adultes et ont des enfants et qui tient les cordons de la bourse ? Alors si vous détruisez (avec un soin maniaque) l’ensemble des héros et l’univers de leur enfance, pensez donc, ils vont courir acheter tous les goodies qui vous leur proposerez bien sûr !

    C’est embêtant pour Disney, mais la lobotomie avant d’aller dans les salles de cinéma n’est pas encore autorisée. Un jour peut être, qui sait ?

    Où est la créativité dans cette nouvelle trilogie ? L’inventivité ? Rogue One a su proposer un Star Wars qui à partir de vieux éléments à su faire quelque chose de neuf (voir les Deathtroopers par exemple) Tout l’inverse du 7 qui avec de nouveaux éléments a proposer un vieux film. Et du relooking comme cette vidéo le démontre parfaitement et avec brio, n’est pas de la créativité. Cela s’appelle du marketing. Et c’est cela qui a été vendu : une marque.

    Alors oui, l’argument classique veut qu’il fallait assurer le fan service. Le fan service, cette détestable expression qui planque surtout une logique économique avec une prise de risques niveau zéro pour assurer la rentabilité des investisseurs. Est ce le fan service qui exige de recopier sans créativité, ni originalité, ni enrichichissement d’une oeuvre ?

    https://www.leblogducinema.com/critiques/critiques-films/critique-star-wars-vii-stop-au-fan-service-82335/

    N’y a t’il pas d’autres planètes, personnages, intrigues, enjeux ?! La galaxie est vaste et à condition d’avoir une solide écriture. C’est ce qui fait la différence avec des classiques de la SF comme Alien (1979), Terminator (1984), Aliens (1986), Robocop (1986), Predator (1987), Terminator 2 (1991), Alien 3 (1991) (…)

    Et Disney qui ose dire que cette mise en route si rapide de la saga depuis le rachat en 2012 était du fans qui mettaient la pression. Bien sûr. Pauvre homme. Terrible. Rien à voir avec le paquet d’actionnaires qui étaient accrochés sur son dos le nez dans leur tableur Excel. Une coïncidence sans nulle doute. La « nouvelle » saga fut rapidement mise en route avec une écriture au jour le jour.

    https://www.pastemagazine.com/articles/2019/12/star-wars-sequel-trilogy-explained-no-planning.html

    Prendre 3 ans par film avec une ligne globale défini et tenue par le studio avec la patte de chaque realistateur était viable. Mais non, la pression des fans (et non la cupidité) était la plus forte. Il fallait répondre à la demande (et non rentabiliser). Ce faisant Disney a très parfaitement joué et donne à voir désormais …. un magnifique champ de ruines avec en fronton cette brillante Maxime : « De notre univers et futur, faisons table rase ». Splendide.

    https://www.fool.com/investing/2019/12/15/has-disneys-star-wars-acquisition-been-a-failure.aspx

    Désormais Star Wars est desormais considérée comme une marque endommagée.

    A qui la faute ? Entre Disney qui a mis la pression sur Lucasfilm, qui, semble t’il, a écarté en interne l’Univers Etendu sans avoir rien à proposer d’intéressant en équivalent, on commence à comprendre ce qui s’est passé. Le mal est fait. Les difficultés internes se sont enchaînées : voir le nombre de réalisateurs qui ont été annoncés puis remerciés pour différent créatif.

    Ci joint un lien de l’histoire mouvementée des 4 dernières années très mouvementées :

    https://screenrant.com/star-wars-disney-movies-went-wrong-bad-issues/

    Alors où est le problème ? Pour finir voici une phrase de Yoda issu de l’épisode V (Star Wars c’est aussi de la philosophie et des principes de vie. On en recherchera désespérément quelques uns dans nouveaux Rogue One mis à part bien sûr)

    Luke : »Le côté obscur est le plus fort ? »
    Yoda: »Pas plus fort. Plus rapide, plus facile, plus séduisant »

    Il est plus facile de détruire que de créer. De plagier que d’enrichir. De recopier que d’innover

    Du coup quel résultat pour ce brillant résultat ? Le boycott pour les plus purs et l’indifférence pour une bonne partie des spectateurs. « Trop z’inzuste » dira Disney. Trop logique répondront les spectateurs surtout ceux qui ne laissent pas leur cerveau dans leur poche à l’entrée des cinémas.

    Bien sûr, les anciennes trilogies avaient des défauts : trop de Cgi visibles pour la nouvelle (à comparer pour ceux de la guerre des clones aux effets spéciaux de Matrix, et du Seigneur des Anneaux) mais ils avaient un background, des acteurs et on était dedans et avec eux. Et les stormtroopers tiraient toujours aussi mal….

    Ah Disney/lucasfilm:
    Transformer l’or en plomb, quelle magie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests