Suivez-nous

Réseaux sociaux

Attention, Facebook peut vous censurer quand vous utilisez les emojis « pêche » ou « aubergine »

Dans certains contextes particuliers, l’utilisation d’emojis suggestifs, comme la pêche ou l’aubergine, peut être censurée par le réseau social.

Il y a

  

le

 

Par

Une aubergine
© domeckopol (via Pixabay)

Aujourd’hui, quelques emojis, comme la pêche ou l’aubergine, peuvent avoir un sens caché. Et désormais, il faudra être plus prudent lorsque vous utilisez ces emojis suggestifs sur Facebook ou Instagram.

Comme le rapporte le média britannique The Independent, le réseau social a mis à jour les « Standards de la communauté », cette année, afin d’encadrer l’utilisation de ces emojis particuliers, dans la section sur les sollicitations sexuelles.

Dans ce document, Facebook demande aux utilisateurs de ne pas publier du « contenu qui offre ou demande implicitement ou indirectement (généralement en donnant des coordonnées) :

  • Des images de nudité, ou
  • Du sexe ou des partenaires sexuels, ou
  • Des discussions à caractère sexuel »

Facebook interdit la publication de « contenu qui fait l’offre ou la demande susmentionnée à l’aide de l’un des éléments sexuellement suggestifs suivants :

  • Des emojis ou des séries d’emojis généralement considérés comme sexuels ou considérés comme sexuels dans le contexte
  • […] »

Utiliser des emojis suggestifs à la place des mots ne vous permettra pas de contourner la censure de Facebook

Un représentant de Facebook aurait indiqué au site Xbiz qu’avec cette mise à jour, la politique du réseau social ne change pas. Mais l’entreprise a simplement expliqué les règles avec un langage plus clair pour la communauté.

Le numéro un des réseaux sociaux a aussi précisé à The Independent qu’il ne censure l’utilisation des emojis qui peuvent être suggestifs que dans un contexte particulier : « Le contenu ne sera supprimé de Facebook et Instagram que s’il contient un emoji sexuel à côté d’une demande implicite ou indirecte d’imagerie nue, de partenaires sexuels ou sexuels, ou de conversations de chat sexuel. »

En d’autres termes, censurer des mots avec des emojis suggestifs ne vous permettra pas d’échapper à la modération du réseau social.

Et bien entendu, lorsqu’un compte enfreint les règlements de Facebook ou Instagram trop souvent, celui-ci peut être suspendu.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. TRAH SIAGBE

    4 novembre 2019 at 3 h 11 min

    L’HEURE POUR FACEBOOK D’ÉTUDIER EN PROFONDEUR LA CULTURE DE SES ADEPTES A SONNE. LES SIGNES N’ONT PAS LA MÊME SIGNIFICATION POUR TOUT LE MONDE. LES AUBERGINES QUE JE VOIS ONT TOUTE UNE AUTRE SIGNIFICATION DANS MA CULTURE ET JE NE PENSE PAS UN SEUL INSTANT ÊTRE VULGAIRE EN LES UTILISANT DANS MON MODE DE COMMUNICATION. RELATIVISONS LES CHOSES SURTOUT QUAND IL S’AGIT DU RECOURS AUX SIGNES QUI ONT diversités D’INTERPRETATIONS SELON LE CONTEXTE CULTUREL.

  2. Maud Cambronne

    4 novembre 2019 at 9 h 29 min

    Et même si c’était de vrais pénis, de vraies fesses ou vulves, pourquoi ça devrait être censuré?
    Ras-le-bol de ces obsédés sexuels qui poussent dès cris dès qu’il y a nudité, que ce soit en images ou dans la réalité (comme ceux qui poussent des cris si leurs voisins sont nus dans leur jardin, ça s’est vu!), qu’ils aillent se faire soigner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests