Au Japon le rétroviseur est « has been », place aux caméras

La fin des angles morts avec les rétroviseurs-caméras, le japon dit : oui ! Le pays nippon toujours à la pointe de la technologie, a décidé de valider ce type de rétroviseurs, ce qui devrait faciliter le travail des constructeurs automobiles pour une future démocratisation.

Le Japon autorise les rétroviseurs caméras

La nouvelle est passée presque inaperçue, pourtant le Japon vient d‘autoriser le développement des rétroviseurs caméras. Une information qui devrait révolutionner une nouvelle fois cette partie si importante du véhicule, pour une conduite encore plus sécurisée. En intégrant une caméra au lieu d’un miroir dans les rétroviseurs, plusieurs aspects sont sur le point de changer sur les voitures de demain, allant bien au-delà du simple aspect esthétique.

Le japon autorise les rétroviseurs caméras sur les voitures

Premièrement, les caméras pourront être très petites ce qui réduira considérablement la taille des rétroviseurs. Un point qui aura un impact direct sur l’aérodynamisme des voitures et sur la consommation en essence. Deuxièmement, les rétroviseurs caméras permettront de disposer de capteurs qui supprimeront les angles morts, améliorant la sécurité et réduisant en conséquence le nombre d’accidents. La technologie n’est pas nouvelle puisque durant le dernier CES de Las Vegas, on pouvait déjà la voir sur BMW i8 ou la 675LT JVCKenwood de McLaren ou encore sur la Volkswagen XL1.

Le Japon est pour le moment l’unique pays au monde à avoir décidé d’autoriser cette technologie. Le pays voit d’ailleurs très grand puisqu’il envisage que près de 30% du parc automobile sera équipé de rétroviseurs caméras d’ici 2023. On doit cette volonté aux nombreuses révolutions qui ont eu lieu ces dernières années dans le domaine des caméras, aussi bien au niveau de leur miniaturisation, que de leurs performances ou encore de leur rendu.

Le passage du miroir au numérique est pour très bientôt sur les modèles de série. Pour commencer, il serait question des rétroviseurs intérieurs pour une première marque toujours inconnue, mais dont l’équipementier japonais Ichikoh aurait déjà commencé la production.

Source


6 commentaires

  1. Bonjour,

    « Le Japon est pour le moment l’unique pays au monde à avoir décidé d’autoriser cette technologie.  »

    Pas du tout.

    Ceci est autorisé en france depuis le mois d’avril 2016 :

    http://www.decodeledroit.fr/impot-revenu-nformation-juridique-214/

    Cf décret n° 2016-448 du 13 avril 2016 et la rédaction qui en découle de l’article 316-6 du code de la route .

    « Article R316-6

    Tout véhicule à moteur, à l’exception des véhicules et appareils agricoles n’ayant pas de cabine fermée, doit être muni d’un ou de plusieurs systèmes de vision indirecte, disposés de façon à permettre au conducteur de surveiller de son siège la route vers l’arrière du véhicule quel que soit le chargement normal de celui-ci et dont le champ de visibilité ne comporte pas d’angle mort notable susceptible de masquer un véhicule s’apprêtant à dépasser.

    Le ministre chargé des transports fixe les conditions d’application du présent article.

    Le fait de contrevenir aux dispositions du présent article ou à celles prises pour son application est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la troisième classe. »

    Les mots « vision indirecte » visent les caméras.

    Cdt

    David

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies