Suivez-nous

Cinéma

Avatar 2 : comment James Cameron veut encore révolutionner la technologie

Si le premier épisode de la saga avait déjà révolutionné la manière dont on réalise un film, Avatar 2 pourrait bien aller beaucoup plus loin.

Il y a

  

le

 
avatar
© Avatar

En 2009, le film Avatar débarquait dans les salles obscures, révolutionnant la façon dont on pouvait percevoir le cinéma. Premier film grand public à vraiment exploiter les possibilités de la 3D, il portait l’empreinte de James Cameron. 15 ans plus tôt, il rêvait déjà de ce film, mais la technologie n’existait tout simplement pas encore. Maintenant que plus d’une décennie est passée par là, les innovations vues dans Avatar, sont presque devenues courantes. Mais, cela ne veut pas pour autant dire que les quatre prochains films, qui doivent sortir avant 2030 ne seront pas plein de surprises sur la belle Pandora.

Avatar 2 pourrait (encore) révolutionner l’image

C’est Geoff Burdick, vice-président du service technologique de Lightstorm Entertainment, l’entreprise de James Cameron, qui s’est confié sur les nouvelles technologies qui vont être utilisées à l’occasion du film.

Il explique donc que « la technologie a fait des bonds en avant depuis le dernier Avatar, à tous points de vue ». Très concrètement, le tournage du film se fait « avec une résolution plus importante que pour le premier film, avec une fréquence de trame plus élevée et toujours en 3D ».

Notre installation est indiscutablement révolutionnaire du point de vue de ce dont nous sommes capables de faire en haute définition et en stéréo… Tout ça pour rendre service à la vision du réalisateur.

Parmi les scènes qui devraient notamment plaire au grand public, on trouve les séquences sous-marines. Le monde aquatique de Pandora fera en effet partie de ceux qui seront très largement explorés. Or, cela pose de nouveaux défis d’un point de vue sous-marine.

Le problème avec l’eau, ce n’est pas tant la partie sous-marine que l’interface entre l’eau et l’air, qui forme un miroir mouvant. Celui-ci reflète tous les points et les capteurs, il crée tout un ensemble de faux marqueurs. C’est un peu comme un avion de combat qui jetterait des ballots de paille pour semer le radar d’un missile. On a dû trouver un moyen de contourner ce problème.

Pour réussir à filmer de la façon la plus réaliste possible, les spécialistes des effets spéciaux auraient notamment recouvert l’eau de petites boules en plastique blanc, capables d’atténuer le reflet des capteurs. Le film est attendue pour décembre 2021. Et l’objectif ? Faire mieux qu’Avengers Endgme.

10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Hep

    13 juillet 2020 at 10 h 45 min

    Comment James Cameron veut encore révolutionner la technologie?
    Avec un scénario?

    • pepsisolar

      13 juillet 2020 at 12 h 07 min

      Quand on connait pas une personne on ne commente pas.

      James Cameron à été le 1er à utiliser la technique du morphing (Abyss et Terminator 2. Il a donné naissance au RCS (Reality Camera System). Il a inventé la caméra fusion et la Simulcam. Si ces termes « technologiques » vous dépassent, instruisez vous avec notre ami Google.

      • Hep

        13 juillet 2020 at 16 h 37 min

        « Quand on connait pas une personne on ne commente pas. »

        Que je ne connaisse pas la personne ne m’interdit pas de critiquer ses films, surtout que le principe d’un film, c’est d’être soumis au publique… Bref, votre première remarque n’est pas pertinente.

        « James Cameron à été le 1er à utiliser la technique du morphing »

        Grand bien lui fasse… Ensuite il a mis au point une technique pour filmer la 3d et il s’est planté, son film est nul… C’est pas très grave non plus 😉

        « Si ces termes « technologiques » vous dépassent, instruisez vous avec notre ami Google. »

        On parle de cinéma, pas d’informatique, 2h de film sans un scénario décent, avec tous les effets spéciaux du monde, ça n’en fait pas un bon film. La technologie c’est bien beau, mais si c’est pour en faire n’importe quoi, non merci 😉

        C’est mon avis, et Google ne changera pas mon opinion. Vous adulez ce monsieur au point de vous embêter 2h devant un film sans intérêt car la technologie vous émerveille, et bien tant mieux, amusez-vous bien devant Avatar 2.

        Et ne jouez pas au innocent, ma remarque, même tournée comme elle l’est, est claire : Je préférerais qu’il laisse de coté la technologie et se concentre sur le scénario, ça donnera un meilleur résultat. Si vous avez une remarque qui porte sur la technologie au service du cinéma, je vous lirai avec plaisir et vous me clouerez le bac aisément, je suis loin d’être un expert.

        • pepsisolar

          13 juillet 2020 at 17 h 01 min

          Le titre de l’article est clair : « Comment James Cameron veut encore révolutionner la technologie? » vous y répondez avec une autre variante.
          Vous dites : « On parle de cinéma, pas d’informatique » et je vous réponds « on parle de technologie et non de cinéma » puisque c’est le sujet primaire.

          • Hep

            14 juillet 2020 at 9 h 45 min

            D’où ma dernière phrase : Et ne jouez pas au innocent, ma remarque, même tournée comme elle l’est, est claire : Je préférerais qu’il laisse de coté la technologie et se concentre sur le scénario, ça donnera un meilleur résultat.

            On parle de technologie dans le cinéma, et je dis que la technologie doit être au service du cinéma et que ce monsieur a tendance à faire le contraire.

        • Ipefixe

          13 juillet 2020 at 18 h 53 min

          Quand on donne son avis on dit : « je trouve que c’est nul » et non « c’est nul, y a pas de scénario ».

          Et ne vous en déplaise, il y a un scénario. Bien que classique, il est, je trouve, d’une assez bonne efficacité avec une très bonne mise en scène justement permise grâce aux avancées technologiques … qui est le sujet de cet article.

          Vous semblez regretter ce qu’offre le film. Mais vous pouvez tout simplement passer à côté, et vous créer votre cinéma (dans le sens, regardez ce qu’il vous cause).

          • Hep

            14 juillet 2020 at 10 h 14 min

            « Quand on donne son avis on dit : « je trouve que c’est nul » et non « c’est nul, y a pas de scénario ». »
            Vous avez tout a fait raison, j’avais pris la précaution avec « C’est mon avis » un peu plus bas, mais c’est vrai que je ne m’y suis pas tenu tout au long de mon message.
            « Et ne vous en déplaise, il y a un scénario. Bien que classique… »
            J’aurais dit « trop convenu et sans surprise… ». Et j’utilise le mot scénario, pour l’effet dans mon premier post, mais ce va avec les personnages manichéens et caricaturaux sans intérêt à mes yeux, et le fait que je me suis ennuyé devant le film.
            « il est, je trouve, d’une assez bonne efficacité avec une très bonne mise en scène justement permise grâce aux avancées technologiques … qui est le sujet de cet article. »
            Et comme a moi il ne m’a pas plu, et que la 3d n’était pas réussie, je pense que la technologie a perverti le film.
            « Vous semblez regretter ce qu’offre le film. Mais vous pouvez tout simplement passer à côté, »
            Malheureusement, je suis tombé dans le piège de l’attrait technologique, j’ai payé ma place de cinéma à l’époque et j’ai été déçu. Donc, oui j’évite ce style de film, mais je n’évite pas de m’exprimer si l’envie me vient. Peut-être d’autre personne ne tomberont pas dans ce même piège grâce à moi. Ne suis-je suis une sorte de héro finalement. 😛

  2. pepsisolar

    14 juillet 2020 at 11 h 50 min

    Pause détente : « j’ai payé ma place de cinéma à l’époque… » Vous ne payez plus maintenant ? 😛

    • Hep

      14 juillet 2020 at 15 h 37 min

      😉

  3. cinéSpielb

    14 juillet 2020 at 22 h 33 min

    Ce qui me gène avec Cameron, c’est que le type il est prétentieux !toujours là à critiquer les films des autres.Une fois c’était Wonder Woman qui était le sujet de sa critique.Il était en fait jaloux que les femmes se reconnaissent en cette héroine plutôt que sa Sarah Connors. Ensuite il y a eu les héros marvel. Il y a pas lgtps c’était Aquaman, disant que l’eau ne faisait pas assez réelle. C’est pas une eau paraissant réelle qui fera forcément qu’un film soit bon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests