Avec Jaimelinfo.fr soutenez la presse en ligne

Mise en ligne depuis hier, la plateforme jaimelinfo.fr vous permet de soutenir la presse en ligne. Pour cela les lecteurs peuvent financer des reportages, des enquêtes, des blogs d’information et autres projets du genre. Une nouvelle plateforme en mode crowdfunding (financement communautaire) dont l’objectif annoncé est de développer un journalisme de qualité.

Mise en ligne depuis hier, la plateforme jaimelinfo.fr vous permet de soutenir la presse en ligne. Pour cela les lecteurs peuvent financer des reportages, des enquêtes, des blogs d’information et autres projets du genre. Une nouvelle plateforme en mode crowdfunding (financement communautaire) dont l’objectif annoncé est de développer un journalisme de qualité.

Développée par Rue89, la plateforme est gérée par l’association J’aime l’info et comporte déjà parmi ses membres des sites reconnus comme Médiapart, Owni ou encore Arrêt sur image.

Présentation

D’un seul coup d’œil on comprend en quoi consiste l’offre, ce qui est vraiment appréciable. Si toutefois cela restait obscur pour certains ou si vous vouliez en savoir plus, l’onglet « Comment ça marche » est parfaitement visible.

Ensuite la page d’accueil est divisée en 3 bandeaux bien distincts :

  • le 1er met en avant les sites sous forme de diaporama que vous contrôlez à votre guise
  • le second bandeau assure la promotion des projets
  • et enfin le dernier propose de classer les sites et les projets par catégorie (Économie, culture, politique, environnement…)

Chaque projet ou site se voit attribuer une fiche récapitulative construite à l’identique, à savoir :

  • à gauche les informations de base sous forme de fiche d’identité : logo, url, catégorie, moyenne des soutiens, derniers donateurs, un cross-selling à la Amazon de type « ceux qui ont aimé ce site ont aimé également », des widgets avec le logo de jaimelinfo.fr à mettre sur son blog.

A noter que je trouve un peu dommage que le widget ne soit pas personnalisé en fonction du site/blog/projet soutenu. La valeur ajoutée n’en aurait été que meilleure il me semble car cela permettrait non seulement de sponsoriser le projet soutenu tout en communiquant sur la plateforme en elle-même. Espérons qu’une mise à jour soit faite très prochainement à ce sujet.

  • Au centre de la fiche produit, un résumé de l’activité et quelques arguments motivant la démarche de leur auteur pour récolter des fonds.
  • Et pour finir, sur la droite bien en évidence, un bouton d’appel pour soutenir le projet.

Conclusion

J’apprécie beaucoup ce site car il est clair, facile et agréable à lire. Pour ma part il va surtout me permettre de découvrir des sites ou blog d’information sur diverses thématiques que je n’aurais peut-être pas croisés autrement.

Habituellement je suis très adepte du modèle crowdfunding qui, en plus de trouver d’autres sources de financement, permet surtout de transformer vos clients en ambassadeurs de votre marque/produit/service. J’avoue que dans ce cas précis, je reste dubitative quant à la pertinence de l’utilisation de ce modèle. En effet, bien que les sites et projets proposés semblent d’excellente qualité, nous sommes déjà tellement submergés par tant de sites d’info mis gratuitement à disposition que j’imagine difficilement des internautes payer pour ce type de service. Nous pouvons supposer que Rue89 n’a pas lancé sa plateforme à la légère et que des études ont été faites au préalable.

Je leur souhaite sincèrement de me démontrer que je me suis trompée 🙂

En tout cas félicitations, très belle réalisation !

(source)


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Pingback: Avec Jaimelinfo.fr soutenez la presse en ligne | Buzz Angels

  2. marcus_vintage on

    et bien c’est la fête de l’orthographe ce papier….
    Pour en revenir au sujet, le crowdfunding bien qu’ayant fait ses quelques preuves aux Etats Unis est assez nouveau en France, mais ce ne sont pas les projets qui manquent et semblent fonctionner : en passant de mymajorcompany à des sites comme ulule.com qui permettent de financer des initiatives plus ou moins personnelles (certains projets sont financés à hauteur de 150% par les internautes, – exemple avec Titus : http://fr.vox.ulule.com/titus-.....ance-1989/ – ) ou des nouvelles plateformes comme digital-coproductions.com qui est un site de financement pour la production de jeu video, je pense que c’est un modèle qui tend à se développer et à fonctionner.
    Reste à proposer des initiatives assez intéressantes pour que l’internaute se sente concerné et souhaite investir.

  3. soutenir la presse en ligne ? C’était pas un billet initialement destiné à être sorti dans 3 jours ?? hahaha…

  4. @marcus_vintage : je suis bien d’accord avec vous au sujet du crowdfunding. J’attends juste de voir si ça peut fonctionner pour des sites d’infos.

  5. Eric

    @vicnent : je n’ai pas compris ton commentaire, il doit me manquer une info ou une référence

  6. Je pense que cela est une très bonne initiative et qui peut trouver son public. La presse payante permet, à mon sens, une plus grande liberté de parole et du coup une plus grande qualité au niveau des sujets : Mediapart en est un magnifique exemple.

  7. Les littéraires les journalistes doivent trouver d’autres sources de financement que la vente mais cette initiative est surtout un portail de la presse en ligne la plus connue…

  8. S’il fut un temps la publicité a été un frein à liberté d’expression, je pense que sur le web cette pression éditoriale est beaucoup moins évidente tellement les régies et les types de sponsoring se sont diversifiés.

  9. Pingback: J’aime l’info : des internautes mécènes et après… ? | MediaTech

  10. J’ai des doutes sur l’appel à la générosité lancé par des sites devenus des groupes de presse et surtout par des journalistes qui ont d’autres revenus que ceux de ces sites… malheureusement ce site ne semble pas ouvert aux chroniqueurs indépendant
    Diane

Send this to a friend