Les batteries qui se rechargent en seulement quelques secondes, c’est pour bientôt !

Imaginez un futur dans lequel vous verrez votre smartphone avec 5% de batterie avant de partir faire une photocopie et à votre retour quelques secondes plus tard, de voir que ce dernier est à nouveau à 100%. Il ne s’agit plus de science fiction, mais bien d’une réalité dans un laboratoire américain.

Augmenter la durée de vie de son smartphone

De nombreuses équipes de chercheurs planchent sur les futures générations de batteries, car tout le monde conviendra que celles qui équipent aujourd’hui nos terminaux restent beaucoup trop faibles en termes d’autonomie, même si de très importants progrès ont été réalisés dans le domaine. Cette époque pourrait bien être révolue prochainement avec des batteries qui se rechargeront à 100% en quelques secondes…

Une recharge de batteries en seulement quelques millièmes de seconde

Une équipe de scientifiques du Drexel College of Engineering de Pennsylvanie a fait une avancée significative dans ce sens. Comme l’explique Maria Lukatskaya, une des membres de l’équipe en charge du projet : « Nos électrodes ont atteint leur objectif en permettant la recharge de batteries en seulement quelques millièmes de seconde ». L’équipe travaille sur des nanotechnologies et a conçu un nano-matériel aux propriétés vraiment stupéfiantes.

Le MXene, c’est son nom, permet de créer des électrodes qui optimisent la charge d’une batterie chimique. Il est composé de deux structures en oxyde de métal, baignant dans un d’hydrogel visant à augmenter le déplacement des ions. Le résultat: des batteries qui se rechargent à une vitesse ahurissante. En seulement quelques secondes nos batteries actuelles pourraient retrouver des couleurs !

Attention toutefois, même si nous sommes toujours très optimistes au moment de dévoiler ce genre d’informations, car il s’agit de petites révolutions. Il est raisonnable de tempérer ces recherches brillantes, car désormais il faudra voir la durée de vie de ces batteries, leur sécurité et bien d’autres points, comme la production de masse ou leur compatibilité avec les produits sur le marché. Il est donc évident que ces batteries ne risquent pas de se retrouver sur le marché avant des années…


9 commentaires

    • Emmanuel Ghesquier
      Emmanuel Ghesquier le

      On ne peut que vous donner raison, j’ai écris aussi de nombreuses fois sur le sujet, chaque grosses universités ayant son propre projet, le problème vient généralement du fait qu’il existe un monde entre le labo et la production de masse… et souvent, c’est le manque de rentabilité à produire ces batteries à très grosse échelle qui met un frein à ce genre de découverte. Mais bon un jour cela sera la bonne, ce n’est qu’une question de temps !

  1. La plupart du temps il faut tres longtemps entre une experience labo et un produit commercial. Un autre exemple sont les puces à memoire magnetique ou changement de phase qui rapides comme la ram ne perdent pas leurs données sans electricité comme la memoire flash et ça fait plus de 10 ans qu’on attends ça dans des vrais appareils.

  2. Christine Kerverdo le

    Néanmoins le gap de temps entre une découverte et son application industrielle tend à diminuer. C’est vrai que le déploiement des véhicules électriques risque de se voir opposé des contraintes et des goulets d’étranglement techniques telles que les annonces faites doivent être prises pour ce qu’elles sont: des voeux pieux.

  3. Tout a fait !Dans le cas d’un smartphone, le calcul est vite fait : même si on utilisait l’USB-C au maximum de ses capacités, soit une puissance délivrée de 100W (20V, 5 A), avec une batterie de l’ordre de 10-15Wh il faudrait déjà 6 à 9 minutes pour faire la recharge… Et encore, en supposant que le rendement est de 100%…Pour espérer recharger ne serait ce qu’en une petite minute, il faudrait injecter une puissance de plus de 600W totalement irréaliste. Et pour descendre à 1s, 36 000W…

Commenter