Suivez-nous

Tech

Bientôt la fin pour les présentateurs de JT ? Cette IA génère un compte-rendu vidéo automatisé

Ce nouveau système utilise la technologie deepfake pour relater des événements de manière automatique.

Il y a

  

le

 
deepfake
© Reuters

Depuis quelques années déjà, l’intelligence artificielle a fait son apparition dans le monde du journalisme. De nombreux médias utilisent en effet l’IA lors des soirées électorales ou pour les retranscriptions de résultats sportifs. Ces outils sont capables de rédiger des petits textes intelligibles à partir de données brutes. Le Washington Post utilise notamment un robot dénommé Heliograf. Ce dernier a été adopté par la rédaction, il est plus vu comme une aide que comme un concurrent potentiel.

Reuters vient de développer un outil qui franchit une nouvelle étape dans l’utilisation de cette technologie appliquée au journalisme. L’agence de presse s’est associée à la startup britannique Synthesia pour créer son système. Il est capable de produire des comptes-rendus vidéos automatisés d’événements sportifs à partir d’images préenregistrées d’un journaliste.

Une technologie très prometteuse

En clair, l’IA a besoin des informations de base sur un match donné. Une fois ces données obtenues, elle est en mesure de créer une courte vidéo deepfake qui relate la rencontre. Dans un communiqué, Nick Cohen, un des responsables de Reuters, est revenu sur cette avancée :

Reuters est depuis longtemps à l’avant-garde de l’exploration du potentiel des nouvelles technologies pour fournir des informations. Ce type de projet nous aide à comprendre comment l’intelligence artificielle et les deepfakes peuvent être combinés avec nos flux de photographies et de rapports en temps réel pour créer de nouveaux types de produits et services.

Comme le souligne Forbes, ce système pourrait fournir des résumés vidéos de n’importe quel match au monde, sitôt le coup de sifflet final ou même au cours de la rencontre. Ce nouvel outil pourrait également être décliné pour d’autres types d’actualité. En France par exemple, on peut imaginer d’ici quelques années un résumé vidéo des élections municipales d’un petit village qui n’aurait habituellement eu droit qu’à une brève dans le journal local.

Les applications pourraient aussi aller au-delà du journalisme et on peut envisager d’utiliser ce système dans des lieux d’attente réservés au public comme les gares ou les aéroports pour gérer les annonces.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests