Suivez-nous

Tech

Selon cette étude de Google, l’IA peut bonifier le travail des journalistes

Une recherche tente d’évaluer l’impact actuel et futur de l’intelligence artificielle sur le métier de journaliste.

Il y a

  

le

 
journalisme
© Unsplash / Roman Kraft

L’IA peut avoir un effet bénéfique sur le journalisme. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par Google News Initiative en collaboration avec la London School of Economics. Pour mener à bien leur travail, les chercheurs ont interrogé des journalistes appartenant à 71 organisations de presse dans 32 pays différents.

Pour les auteurs, les journalistes ont beaucoup à gagner de l’utilisation de l’intelligence artificielle. Elle leur permet en effet de se concentrer sur l’aspect le plus créatif de leur métier en lui déléguant les tâches les plus fastidieuses. L’IA est déjà une réalité dans de nombreux médias. Elle est souvent utilisée notamment lors des soirées électorales ou pour les retranscriptions de résultats sportifs.

L’IA peut aider à lutter contre la désinformation

A titre d’exemple, le Washington Post utilise un robot dénommé Heliograf. Ce dernier est en mesure de rédiger des articles courts et intelligibles sur l’actualité. Il est d’avantage considéré comme une aide par la rédaction que comme un potentiel concurrent.

Le rapport souligne également les effets positifs sur les lecteurs en matière de lutte contre les fake news : « Cela peut également aider le public à faire face à un monde de surinformation et de désinformation, et à le connecter de manière pratique à un contenu crédible, pertinent, utile et stimulant pour sa vie de tous les jours. »

Selon les chercheurs, le principal obstacle au déploiement de l’IA dans les rédactions est d’ordre financier. Aux États-Unis et en Europe, les journaux sont souvent en difficulté économique, ce qui bloque forcément les investissements. Il est en effet bien difficile de penser à l’avenir quand on est occupé à gérer sa propre survie à court terme.

Pour rappel, Google News Initiative est un projet doté d’un budget de 300 millions de dollars. Lors de son lancement en mars 2018, la firme de Mountain View lui a assigné trois objectifs principaux : « Élever et renforcer le journalisme de qualité », « Faire évoluer les modèles économiques pour favoriser une croissance durable » et « Renforcer les organisations de presse grâce à l’innovation technologique ». Autant d’axes qu’elle s’attache depuis à favoriser.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Spray

    24 novembre 2019 at 16 h 34 min

    Il n’y a pas De bd, pas de romans de 800 pages !!!?
    Elle est compétente la dame, elle connaît son sujet ??
    Thimoty zahn…non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests