Bientôt un test pour savoir si les AI ont du bon sens

Le bon sens… Un concept déjà difficile à appréhender chez de nombreux humains, mais qu’en sera t’il chez les robots ? Des chercheurs ont planché sur cette question très sérieuse et ont mis au point un test qui visera à tester les intelligences artificielles, afin de déterminer leur degré de bon sens.

IA : Apple rejoint Partnership on AI

Le bon sens est quelque chose qui peut nous sembler inné chez l’être humain, ou pas dans de nombreux cas… Mais, définitivement cela manque encore à l’Intelligence Artificielle. Tout simplement, parce que cela va à l’encontre du machine learning. On ne s’appuie pas sur des expériences passées mais sur une logique implicite. Les machines peuvent-elles l’acquérir ?

La prochaine étape de l’intelligence artificielle

C’est ce que veut explorer l’Allen Institue for AI (Ai2), selon nos confrères de Engadget. Les chercheurs ont mis au point un test, le « Arc Reasoning Challenge » (ARC) pour tester l’AI sur sa compréhension du fonctionnement de notre monde. « Une machine n’a pas de bon sens et peut donc uniquement voir ce qui est écrit explicitement et pas les différences implications qui sont sous un texte » explique Peter Clark, le chercheur principal.

L’idée est donc de s’appuyer sur des questions à choix multiple. Par exemple, la machine devra deviner entre une cuillère en plastique, un t-shirt en coton, une chaise en bois et un panier d’herbes, lequel n’est pas fait à partir d’un matériau que l’on peut trouver dans la nature.

Le nouveau test de Turing ?

Ce test pourrait potentiellement être comme un nouveau test de Turing. Celui-ci imaginé en 1950 par Alan Turing définit aujourd’hui encore le niveau d’une machine. Est-elle capable de se faire passer pour un être humain dans une conversation ? Celui-ci a désormais été battu même si les résultats restent contestés. Plus que tout, il pose problème parce qu’il est possible de le tromper, il faut que la machine mente.

C’est pour cela qu’il n’est pas considéré aujourd’hui comme une solution viable pour évaluer l’intelligence artificielle par beaucoup de spécialistes qui réclament une autre approche. L’ARC pourrait être une partie de la solution. Mais, c’est toute une batterie de tests qui seront sans doute à privilégier à l’avenir et pas une solution unique. Dans le même temps, faut-il vraiment se réjouir par avance qu’une IA soit capable de passer ce genre de tests ? On vous laisse débattre sur la question.

 


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies