Suivez-nous

Lifestyle

Bill Gates fait du lobbying à Washington pour promouvoir le nucléaire

Bill Gates est venu à Washington afin de faire un lobby intensif pour l’énergie nucléaire, seule solution selon le milliardaire, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Il y a

  

le

 

A contre courant total des organisations écologistes, Bill Gates est venu vendre l’énergie nucléaire à des membres du congrès américain… pour lutter contre le réchauffement climatique.

Bill Gates veut un investissement massif dans le nucléaire

Faisant fi des accidents nucléaires et des demandes de sortie de l’âge du nucléaire réclamées par les associations écologistes, Bill Gates défend l’énergie nucléaire et pense qu’il s’agit de la meilleure solution pour lutter contre le réchauffement climatique. L’ancien patron de Microsoft espère convaincre des sénateurs américains d’investir des milliards de dollars dans des centrales nucléaires de nouvelle génération.

Pour le milliardaire, il n’y a pas de doutes. La production d’électricité à base d’énergie nucléaire est propre et n’émet pas de gaz à effet de serre. Cela représente, pour le co-fondateur de Microsoft, la meilleure solution pour lutter contre le réchauffement climatique. Bill Gates s’est donc rendu à Washington et a rencontré différents sénateurs américains pour les convaincre du bien fondé de son opinion et les inciter à investir des milliards de dollars dans la recherche et la construction de réacteurs nucléaires de nouvelle génération.

Cela fait déjà un moment que le milliardaire, qui se consacre désormais essentiellement à son association, songe au nucléaire. L’ancien patron du géant des logiciels a d’ailleurs indiqué qu’il investirait personnellement un milliard de dollars et qu’il mobiliserait un milliard supplémentaire en fonds privés pour financer un projet pilote de cette technologie qu’il juge propre. Dans une lettre publique, le multimilliardaire expliquait déjà à la fin de l’année dernière : « Le nucléaire est idéal pour lutter contre le changement climatique, car il s’agit de la seule source d’énergie évolutive sans carbone disponible 24 heures sur 24 ».

Des experts nucléaires contredisent le discours de Gates

De nombreuses associations écologistes se sont montrées révoltées par le lobby de Bill Gates. Différents experts nucléaires n’hésitent pas à dire que l’ancien patron de la firme de Redmond est un mauvais messager. Ils estiment que cette conception aura un coût économique prohibitif et qu’il faudra des décennies pour la perfectionner, la commercialiser et construire de telles centrales.

Quand aux associations écologistes, elles ne décolèrent pas rappelant combien l’extraction de l’uranium contamine, rappelant les accidents nucléaires passés, la gestion désastreuse des déchets radioactifs. Les verts rappellent aussi que le démantèlement d’une centrale nucléaire a un coût extrêmement prohibitif et que les réacteurs nucléaires sont des cibles de choix pour des attaques terroristes ou lors d’un conflit. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

13 Commentaires

13 Commentaires

  1. Bernard

    29 janvier 2019 at 12 h 57 min

    Bill Gates a cent fois raison,
    les nouvelles centrales à sel fondu sont l avenir
    voir pour cela le tres bon reportage d arte sur le thorium.
    que l on arrete de saccager les paysages avec ces horribles eoliennes et panneaux solaires polluants.

    • syl

      29 janvier 2019 at 14 h 00 min

      Cet article est une succession de contre-vérité! Bien sûr qu’il a raison!

      L’écologie n’est pas propriété privé de certains partis politiques, et il existe de nombreux écologiste pro-nucléaires.
      L’article mentionne les accidents nucléaires en oubliant que toute activité industrielle comporte des risques qui sont maîtrisés, en l’occurrence, bien mieux que dans d’autres secteurs; si bien que le nombre de morts par TWh est le plus faible pour l’électro-nucléaire.
      Quant aux pseudo experts indépendants, on doit se poser la question si cette indépendance n’est pas subie pour incompétence.
      Par ailleurs, contrairement à une légende urbaine, notre facture d’électricité (moindre que nos voisins germaniques) intègre le coût de démantèlement (dont la France est leader dans le monde), et la subvention aux EnR dont les premières générations atteignent la fin de vie sans n’avoir jamais respecté leurs promesses!

      Promouvoir la fin du nucléaire, c’est encourager le recours aux énergies fossiles!

    • CVrai

      29 janvier 2019 at 14 h 11 min

      Tout à fait d’accord avec BG il faut intensifier les recherches sur la neutralisation des déchets qui serviront à nouveau de combustible.

  2. enric

    29 janvier 2019 at 13 h 55 min

    Hormis toute considération environnementale sur les dangers et les coûts relatifs au nucléaire, curieusement, Bill Gates semble oublier de mettre un point important dans son équation en faveur du développement du nucléaire, c’est la ressource minérale disponible pour faire fonctionner les centrales, c’est à dire le minerai uranium et ses dérivés, lesquels ne sont pas une ressource infinie dans notre monde fini, loin s’en faut, parait-il.

    • Dr Dré

      29 janvier 2019 at 19 h 01 min

      Bof, on a déjà fait des surgenerateurs capables de consommer du plutonium… Donc « Cet uranium, COGEMA le recycle » bon ça c’était du temps de Superphénix (qui en vrai n’a jamais été alimentée en plutonium)

      Outre les questions de minerais la vraie question est le temps qu’il nous reste face à l’urgence climatique. Aujourd’hui en France, on claque 9 milliards par an pour des EnR qui ne decarbonnent rien (bref, 1 EPR par an !!!)

      La fusion arrivera trop tard pour le climat, les réacteurs typz EPR et des surgenerateurs tels que phénix ou Superphénix ou ceux au Japon dans un premier temps, et la filière au thorium donneront une solution crédible et financable pour le climat

  3. ALX

    29 janvier 2019 at 14 h 19 min

    Hélas, d’accord avec Bill gates. L’énergie verte est importante, mais elle ne comblera jamais nos besoins 24h/24, en plus d’être discutable sur l’impact écologique et visuel (batteries, éoliennes, panneaux solaires polluant …)
    L’avenir est au nucléaire, mais pas dans la forme actuelle. C’est dingue de voir les experts du nucléaires débouté Bill Gates, ils font le lobbying du nucléaire, mais pas celui que propose Bill Gate, celui qui consomme peu et pollue très peu, mais bien celui du nucléaire empirique qu’ils veulent pas refaire entièrement, qui pollue fortement et pour longtemps, et consomme un maximum de matière. LA fusion nucléaire est la clé de notre avenir, et c’est le plus propre que l’on puisse faire au regard des besoins.
    #my2cents

  4. Bastos

    29 janvier 2019 at 14 h 25 min

    Les «  »experts » » qui parlent de démantèlement nucléaire devraient s’intéresser à la fin de vie des éoliennes

  5. Zyl

    29 janvier 2019 at 16 h 45 min

    Pourquoi ne pas investir tout cet argent et ce lobbying dans le soutient aux projets de fusion atomique (ITER à Cadarache par ex) qui sont l’avenir du nucléaire. Certes la technologie et (très) loin d’être complètement maîtrisée pour un usage commercial mais lorsque ça sera le cas il n’y aura plus de compromis à faire => énergie propre / infinie / sans danger / sans déchets …
    Des mécènes comme lui devraient se lancer dans ce genre de défis qui sont réellement à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui.

  6. bernard Eyheramendy

    29 janvier 2019 at 17 h 27 min

    Tout à fait d’accord. Il faudrait investir massivement sur le traitement des résidus radioactifs et arrêter de polluer les paysages avec des éoliennes.

    • Dr Dré

      29 janvier 2019 at 19 h 03 min

      Car la fusion arrivera après la bataille pour le climat…

      Aujourd’hui le seul plan credible comporte une bonne dose de nucléaire, de l’hydraulique, et un peu d’autres EnR

  7. JEAN FRANÇOIS DUBOIS

    29 janvier 2019 at 20 h 42 min

    Bill Gates a raison : le réchauffement climatique est avéré, la planète est en danger, la survie même de l’humanité est en jeu, et on ne peut plus attendre pour agir.
    La véritable urgence est de limiter les émissions de gaz à effet de serre, donc du CO2.
    Pour ce faire, il faut réduire drastiquement l’usage des combustibles fossiles, charbon pétrole et gaz… Il faut donc convertir un maximum d’usages énergétiques du fossile vers le renouvelable direct quand c’est possible, et vers l’électricité dans les autres cas :
    – le transport industriel et commercial, en mettant un maximum de camions sur le rail,
    – le transport individuel en rendant la voiture électrique accessible (problème du coût),
    – l’industrie, en électrifiant les processus consommateurs de fuel, gaz ou charbon,
    – le chauffage bâtiments, dans l’attente de l’amélioration de l’isolation, souhaitable, possible, mais qui prendra du temps, promouvoir le chauffage solaire direct lorsque faisable, et électrique par pompes à chaleur pour le reste.
    Ceci bien sûr en veillant à ne pas produire l’électricité à partir des combustibles fossiles !.
    En tous cas, l’urgence n’est pas de réduire le nucléaire. Il est seul (avec l’hydraulique, mais qui n’est plus extensible) à pouvoir produire massivement, en continu et sans aucun rejet de gaz à effet de serre, cette électricité dont nous aurons demain encore plus besoin.
    Ne nous trompons pas de combat, nous n’avons plus droit à l’erreur.

  8. Jeff

    29 janvier 2019 at 23 h 14 min

    Il a bien raison. Voir le reportage d’Arte ou l’une des nom rendez conf.Ted sur les centrales a.sel.fondu ou le thorium. Par ex https://youtu.be/ciStnd9Y2ak

  9. enric

    30 janvier 2019 at 13 h 45 min

    Intéressant, tous ces commentaires pro nucléaire. Intéressant parce que, contrairement à ce qui se passe le plus souvent au bas de tels articles, les avis, là, sont presque unanimes. De là à penser qu’il y a quelque chose qui cloche, il n’y a qu’un pas, que je franchis pour penser, quel que soit mon avis sur le fond, que la transmission de ces commentaires est orientée pro nucléaire. N’est-ce pas plus sain lorsqu’il y a débat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests