British Airways : des hackers dérobent 380 000 données bancaires

Après le piratage des données de 380 000 cartes de paiements, British Airways annonce qu’elle indemnisera tous les clients qui en ont été victimes.

British Airways

Le 6 septembre, la compagnie aérienne a révélé qu’elle avait été victime d’un piratage informatique ayant eu lieu entre le 21 août et le 5 septembre. Dans un communiqué, British Airways expliquait alors que toutes les réservations effectuées entre ces dates avaient pu être compromises. Si la faille a été réparée, des données personnelles sensibles ont été volées, dont le nom, l’adresse, l’adresse email, mais aussi les données bancaires. Ces dernières comprennent le numéro de la carte de paiement, la date d’expiration et le code de vérification à trois chiffres. Au total, c’est les données de plus 380 000 cartes bancaires qui ont été dérobées. Néanmoins, l’entreprise a précisé que les données des passeports et des vols (origine, destination) n’avaient vraisemblablement pas été affectées.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’entreprise évoque un trouble informatique majeur : au printemps 2017, elle avait été forcée d’annuler près de 750 vols après une gigantesque panne.

British Airways « profondément désolé pour cette perturbation »

Dans son communiqué, la compagnie a indiqué que la faille avait été réparée. Elle a également conseillé à aux clients soupçonnant un problème de « contacter leur banque ou l’émetteur de leur carte et de suivre leurs recommandations ». Alex Cruz, directeur général de British Airways, s’est dit « profondément désolé pour cette perturbation provoquée par une activité criminelle ». Il a aussi assuré que l’entreprise était très concernée par la sécurité informatique des informations de ses clients. De fait, une enquête est en cours.

Ce vendredi 7 septembre, Alex Cruz a déclaré à la radio BBC 4 que la compagnie allait indemniser les clients « pour tout dommage financier qu’ils ont pu subir ». De fait, ces derniers devraient être contactés prochainement par l’entreprise. Dénonçant une « attaque très sophistiquée, malveillante, criminelle [du] site Internet », le directeur général a tenu à rassurer les utilisateurs en précisant que tout était revenu « à la normale » et que les réservations en ligne étaient de nouveau sécurisées.

British Airways s’est également offert une page d’excuse dans plusieurs quotidiens britanniques.

Source.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.