Connect with us

Tech

À Bruxelles, le PDG d’Apple se paye (encore) Facebook et Google

Lors d’une conférence sur la protection des données personnelles, Tim Cook n’a pas pu s’empêcher d’adresser une pique à Facebook et Google, jugeant que leurs actes s’apparentaient à « de la surveillance ».

Il y a

le

Apple séries iPhone PDG

Ce mercredi, le boss d’Apple s’est rendu au Parlement européen de Bruxelles afin de s’exprimer lors de la Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée. Lors de sa prise de parole, il s’est permis d’adresser une pique de plus à Facebook et Google.

Pour le patron d’Apple, Facebook et Google font « de la surveillance »

Comme à son habitude, Tim Cook s’est vanté du fait que son business model ne soit pas fondé sur la publicité et les données personnelles, comme cela était le cas des deux autres compagnies visées par ses critiques. En effet, il a déclaré au sujet de Google et Facebook : « Nos informations personnelles — celles du quotidien comme les plus intimes — sont transformées en arsenal contre nous avec une efficacité militaire […] Chacune de ces données, inoffensives en elles-mêmes, sont précisément assemblées, synthétisées, commercialisées et vendues. Poussé à l’extrême, ce processus crée une identité numérique immuable et permet à des entreprises de vous connaître mieux que vous ne vous connaissez vous-même. Ce profil permet à des algorithmes de vous proposer des contenus toujours plus extrêmes, transformant nos préférences innocentes en convictions endurcies ». Nul doute que ce discours s’apparente largement à un réquisitoire visant Facebook et Google.

> Lire aussi :  Bon Plan : les Macbook Pro en réduction à la Fnac (jusqu'à -400€)

Pour le patron d’Apple, il serait intéressant de se pencher sur la création d’un RGPD à l’américaine afin que les données personnelles des utilisateurs outre-Atlantique soient protégées. Si le règlement en question régule les pratiques des entreprises depuis le mois de mai, seule l’Europe est concernée, si bien que les sociétés tech peuvent agir comme elle le souhaite hors de ce cadre juridique et territorial. De fait, Tim Cook a affirmé : « chez Apple, nous soutenons pleinement une loi fédérale exhaustive sur la vie privée aux États-Unis ». Le PDG a ajouté qu’il considérait la vie privée des internautes comme « un droit humain fondamental ».

Si la position d’Apple en matière de données personnelles a été abordée, Tim Cook s’est bien gardé de s’exprimer sur la question de la fiscalité en Europe. Pour rappel, la compagnie à la pomme ainsi que d’autres se sont faites épingler pour avoir utilisé les avantages fiscaux de l’Irlande afin d’éviter de payer des impôts. En 2016, Apple a été condamné à payer 13 milliards de dollars à l’Irlande afin de rembourser le gouvernement.

> Lire aussi :  Apple dépasse les 400 millions d’iPad vendus

Source

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. FruitX

    25 octobre 2018 at 15 h 21 min

    « Si la position d’Apple en matière de données personnelles, Tim Cook s’est gardé de s’exprimer sur la question de fiscalité en Europe » Je pense qu’il manque quelques mots par ici 😮

    • Louise Millon

      25 octobre 2018 at 15 h 38 min

      C’est modifié, merci pour le signalement FruitX ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests