Suivez-nous

Applications

Bumble dévoile une fonctionnalité pour dissuader les harceleurs et autres acteurs malveillants

La sécurité est le maître mot de l’application Bumble. Le principal concurrent de Tinder met tout en oeuvre pour que ses utilisateurs aient la meilleure expérience possible.

Il y a

  

le

 
Bumble application de rencontre
© Bumble

Comme ce petit village d’irréductibles Gaulois, Bumble résiste encore et toujours à l’envahisseur. En l’occurrence Match Group. L’application de rencontre qui donne le pouvoir de décision aux femmes, fait partie des rares plateformes de ce type à ne pas appartenir au géant Match Group.

Cette indépendance implique d’énormes responsabilités. Pour le moment, Bumble s’en sort parfaitement en proposant un service très sûr. Tinder prend parfois même du retard par rapport à Bumble. Dernièrement, le leader des applications de rencontre vient d’ajouter la possibilité de passer un appel vidéo avec son match (si les deux sont d’accord), une fonctionnalité qui existe depuis bien longtemps sur Bumble.

Aujourd’hui, Bumble annonce quelques changements, dont la modification de sa fonction « unmatch ». Jusqu’à présent, quand l’un des deux utilisait l’option unmatch, la discussion disparaissait pour l’un comme pour l’autre. Plutôt utile, dans certains cas, c’est vrai. Mais d’autres situations posent problème.

Fini de partir aussi facilement.

Imaginons que deux personnes matchent entre elles. La discussion peut ainsi commencer. Malheureusement, l’une de ces deux personnes est un/une acteur/trice malveillant/e. Après avoir harcelé et dérangé sa rencontre, cette personne n’a qu’à utiliser la fonction unmatch pour disparaître à tout jamais sans qu’un signalement puisse avoir lieu. Le/la détracteur/trice peut tranquillement aller embêter quelqu’un d’autre et reproduire le même schéma autant de fois qu’il/elle le veut.

Bumble a trouvé une solution très simple pour régler ce problème. Désormais lorsque quelqu’un optera pour un unmatch, seul celui ou celle qui a décidé ceci ne pourra plus accéder à la conversation, l’autre personne pourra toujours, ce qui permettra de pouvoir signaler le profil si besoin. La personne qui a été unmatchée verra simplement sa conversation devenir grisée pour lui notifier qu’elle n’est plus accessible, mais qu’elle est encore là si besoin. C’est à ce moment seulement qu’elle peut décider si elle veut supprimer ou non la conversation.

Encore une fois, Bumble devance Tinder qui n’intègre pas encore ce type de fonctionnalité.

Tinder
Par : Tinder Inc
3.6 / 5
3,9 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    10 novembre 2020 at 11 h 44 min

    C’est pas très logique pour moi, on part du principe que c’est le harceleur qui unmatche l’autre ? Genre je t’envoie des commentaires déplacés, du coup tu me dis d’arrêter, et comme je suis pas content que mon « charme » n’opère pas je te bloque ?

    J’imaginerais plutôt l’inverse : je suis une fille je reçois une dickpic non-sollicitée, je bloque direct l’expéditeur, mais je garde la conversation pour pouvoir signaler.

    Les deux situations peuvent probablement se produire, le mieux serait donc que les deux parties en présence puissent continuer à avoir accès à l’échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests