Canal + souhaite diffuser les films six mois après leur sortie au cinéma

Face à l’exode de ses abonnés en France, Canal + souhaite davantage d’équité face à ses concurrents Netflix et Amazon.

Afin d’expliquer la perte de nombreux abonnés lors des derniers mois, la chaîne Canal + s’en prend à Netflix et Amazon ainsi qu’au téléchargement illégal avant de dévoiler ses ambitions pour les mois à venir.

Faire face au succès de Netflix et Amazon

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche le 2 juillet, le directeur de Canal + Maxime Saada a exprimé son souhait de voir le délai actuel de diffusion des films sur la chaîne privée passer de 10 à 6 mois après leur parution au cinéma. Cette démarche viserait à équilibrer la concurrence face aux services de vidéo à la demande de Netflix et d’Amazon« Au moment où les Netflix et Amazon prennent des positions dominantes, cette mesure nous paraîtrait un geste fort » explique ainsi Maxime Saada dans un message directement adressé au gouvernement. Il ajoute ensuite que « les acteurs vertueux du PAF (paysage audiovisuel français) qui paient leurs impôts en France, qui respectent les quotas, bénéficient d’avancées notables. Et que les moins vertueux (c’est-à-dire les Netflix, iTunes, SFR) en soient écartés. »

Lutter contre le piratage

Le directeur de la chaîne cryptée explique ensuite que la lutte contre le piratage est extrêmement importante car elle serait responsable de la perte de 500 000 abonnés pour le groupe Canal + : « Un grand succès comme Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu a été piraté 4,2 millions de fois avant d’être diffusé sur notre antenne. C’est inadmissible. »

Augmenter le nombre d’abonnés

Enfin, Maxime Saada a dévoilé les projets et objectifs du groupe afin de passer de cinq à dix millions d’abonnés en France métropolitaine. Le redressement a déjà commencé pour la chaîne grâce à des offres et partenariats avec Orange et Free. Il faut dire que l’arrivée de BeIN Sports en 2012 avait porté un sacré coup derrière la tête à Canal +.

Il a également été annoncé deux nouvelles séries, Paris etc. et Nox, ainsi que le lancement d’une nouvelle formule de la plateforme vidéo Dailymotion. La chaîne envisage ainsi de se concentrer et de communiquer sur trois piliers forts pour reconquérir des abonnés : le cinéma, le sport et la fiction.


Nos dernières vidéos

Répondre