Connect with us

Actualités

Ce concorde 2.0 semble vraiment prendre forme…

Un entreprise américaine, Supersonic Boom compte bien redonner vie au rêve disparu du Concorde… Il reste toutefois du chemin à parcourir et du monde à convaincre !

Il y a

le

Ce concorde 2.0 semble vraiment prendre forme...

Supersonic Boom dit merci à Donald Trump

C’est un temps que les moins de 20 ans peuvent à peine connaître. En 2003, le dernier Concorde survolait l’Atlantique. Cet avion supersonique était capable de faire Paris – New York en 3 heures 30 au lieu de 7 heures. Un vol qui prend aujourd’hui encore le double. La cause de l’arrêt ? Principalement un accident mortel le 25 juillet 2000, qui avait coûté la vie d’une centaine de personnes, mais aussi des coûts de fonctionnement élevés et le problème sonore.

Désormais les choses pourraient évoluer à nouveau. C’est en tout cas la volonté de la start-up SuperSonic Boom dont on vous a déjà parlé il y a quelques mois. Mais jusque-là, les possibilités étaient restreintes en raison de la législation américaine. Les avions supersoniques sont interdits au-dessus de l’espace aérien américain depuis 1973, en raison du bruit. Toutefois, au mois d’octobre Donald Trump a rebattu les cartes, en demandant à ce que la levée de cette interdiction soit étudiée.

> Lire aussi :  Alaska Airlines veut régler le problème de l'ennui à bord des avions

 

La problématique environnementale

Une nouvelle qui a provoqué un emballement dans le secteur. La NASA pense déjà à tester un prototype à l’horizon 2023. Supersonic Boom et ses rivales Aerion ou Spike Aerospace se préparent aussi activement.

Cependant, cette nouvelle pose aussi des problèmes qui n’en sont sans doute pas vraiment pour Donald Trump. Après tout, le président américain considère que le réchauffement climatique n’existe pas vraiment. Pourtant, ces engins dans les conditions techniques actuelles seraient très polluants. Les activistes mais aussi des décideurs locaux montent déjà au créneau en soulignant qu’il est impossible ou presque de faire construire une nouvelle autoroute dans le pays, ce type d’infrastructures et les normes environnementales pourraient donc coûter cher et rendre le lancement du successeur du Concorde très difficile. Rappelons que l’aventure Concorde avait coûté 34 milliards d’euros à la France et l’Angleterre en trois décennies.

A moins bien sûr que la solution ne se trouve du côté des véhicules électriques. Les avions sont eux aussi amenés à évoluer tôt ou tard dans cette direction

> Lire aussi :  Voici le nouveau vol le plus long du monde

Source

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Thomas

    14 novembre 2018 at 13 h 52 min

    Les causes de l’arrêt de concorde en 2003 ne sont pas uniquement liées à l’accident de Gonesse du 25/07/2000. D’ailleurs, Concorde sera remis en service en 2001. L’arrêt de l’exploitation de Concorde est essentiellement dûe à un coût d’exploitation rendu exorbitant par l’augmentation du prix du Carburant et surtout par l’accroissement des coûts de maintenance.

  2. PINLET

    16 novembre 2018 at 9 h 55 min

    2.0 ?… vous voulez dire 1.2 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests