Suivez-nous

Sciences

Ce drôle d’anneau qui pourrait résoudre définitivement le problème du bruit

Une équipe de chercheurs de l’Université de Boston a récemment mis au point un « beignet » composé d’un matériau acoustique capable d’annihiler presque totalement toute forme de bruit. Une révolution en vue pour lutter contre la pollution sonore.

Il y a

le

bruit

Cette découverte pourrait bien marquer une étape cruciale dans la recherche contre la pollution acoustique, qui pour certains est la pire des nuisances. Les chercheurs de l’Université de Boston ont conçu un méta-matériau concentré dans une sorte de gros anneau imprimé à partir d’un dessin modélisé mathématiquement. Il ne s’agit pas de mousses antibruit ou un morceau de béton ou encore d’un panneau acoustique tels qu’on les connait dans les dispositifs de réduction sonore. Ici la forme est visiblement aussi importante que le composant : Le méta-matériau acoustique imprimé en 3D a une forme telle qu’il renvoie les sons entrants d’où ils viennent, de telle sorte qu’il peut capter certaines fréquences passant dans l’air et les renvoyer vers leur source. Un processus qui rappelle un peu celui des casques audio à annulation de bruit, à cela près qu’ici les fréquences ne sont pas annulées par d’autres fréquences « négatives » mais renvoyées à l’expéditeur. De plus le dispositif est mécanique et ne nécessite donc aucune énergie.

Les bons tuyaux des chercheurs de Boston

Afin de démontrer l’efficacité de leur trouvaille, les chercheurs se sont livrés à une expérience : enfoncer un haut-parleur dans un tuyau, et à l’autre extrémité, le fameux « beignet ». Puis ils ont envoyé les watts en poussant de la musique, volume à fond. A l’autre bout du tuyau, silence total.

On s’en doute, les implications potentielles pour l’architecture et l’aménagement intérieur pourraient être énormes, car ces méta-matériaux peuvent être appliqués à l’environnement bâti de nombreuses façons différentes. Par exemple, ils pourraient être empilés pour construire des murs insonorisés mais transparents. On peut imaginer que ce soit la même chose pour un aspirateur, un moteur de perceuse ou un pot d’échappement de voiture ou de moto. Car le principal avantage de cette invention est de laisser passer l’air et la lumière, contrairement à nombre de dispositifs d’insonorisation.

Les chercheurs pensent également que les systèmes de climatisation pourraient être équipés de ces silencieux, et même que les drones pourraient faire couper le sifflet à leurs bruyants rotors avec cette technologie. En fait, cette invention pourrait être appliquée à toutes les sources de pollution sonore, y compris, pourquoi pas aux réacteurs des avions. Il n’y a vraiment aucune limite aux possibilités, mais il semble que ces silencieux devront être adaptés aux circonstances. « L’idée est que nous pouvons maintenant concevoir mathématiquement un objet qui peut bloquer les sons de n’importe quoi », explique Xin Zhang, professeur à l’Université de Boston, dans un communiqué de presse.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests