[CES 2012] Ford sur tous les fronts

Dans ce CES « de transition » sans grandes nouveautés ni annonces fracassantes, je me demande si l’entreprise la plus innovante et high-tech du moment ne serait pas aussi l’une des plus anciennes.

Dans ce CES « de transition » sans grandes nouveautés ni annonces fracassantes, je me demande si l’entreprise la plus innovante et high-tech du moment ne serait pas aussi l’une des plus anciennes.

Cette entreprise, qui n’a donc rien d’une startup, c’est Ford. L’implication de Ford dans l’intégration des technologies numériques ne date pas d’hier et fait de l’ancestral constructeur américain l’un des pionniers en matière de high-tech embarquée : Salon de Detroit : Ford, voitures intelligentes et développement durable.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que la représentation de Ford dans les grands salons internationaux ne se limite plus depuis quelques années aux seuls salons automobiles. La démarche de Ford consistant à s’adresser directement aux consommateurs de technologie et aux médias spécialisés a débuté il y a trois ans justement au CES. Depuis, Ford est devenu l’un des piliers de ce salon et s’est également fait remarquer par sa présence aux salons CeBIT de Hannovre et IFA de Berlin, en Allemagne. Ici ce n’est pas un stand que Ford occupe, mais plusieurs spots répartis sur tout le salon sur lesquels le constructeur fait des démonstrations de ses technologies embarquées.

Ford annonce d’ailleurs que cette implication va se poursuivre et se renforcer puisque son PDG prononcera un discours au Mobile World Congress de Barcelone, une première de la part d’un dirigeant de l’industrie automobile dans ce contexte.

Outre SYNC, le système de communication de bord développé avec Microsoft, qui  sera lancé en Europe dans le courant de l’année 2012, Ford ici présente d’autres nouveautés destinées à faciliter la vie à bord d’une auto, avec notamment Stitcher, une application mobile (développée par une startup indépendante) de webradio intelligente à commande vocale reliée au système multimédia de la voiture par Bluetooth via AppLink de Ford.

Le goût du premium sans le prix

Le plus intéressant dans cette approche étant le fait que Ford équipe des voitures d’entrée et de moyenne gamme avec des dispositifs que l’on trouve habituellement seulement sur de la grosse allemande haut de gamme, et facturé au prix fort (environ 3000 euros l’option MMI multimédia sur une Audi facturée déjà 50.000 euros…). Du coup si des constructeurs généralistes comme Ford ont pris un avantage certain sur les constructeurs « premium » dans la bataille du numérique embarqué en voiture, que va-t-il rester aux autres ? Le design et le statut… Pas sûr que cela suffise longtemps à attirer les geeks.

orange


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Pingback: Ford sur tous les fronts | Le CES vu du web | Scoop.it

  2. le géant américain se relève de la crise doucement , bonne nouvelle aussi pour la Ford fiesta qui vient de gagnée le trophée européen de la voiture de l’année .

  3. Dommage que votre article ne détaille point les dites avancées technologiques. Il est clair cependant que les généralistes sont aussi forts si ce n’est meilleur en matière d’infotainment que les spécialistes. Les systèmes Audi, par exemple, sont loin d’être des modèles de simplicité d’utilisation. Et Renault n’a-t’il pas toujours été aussi dans le coup avec le système Carminat ou, plus loin encore, l’ordinateur de bord des R11 Electronique ?

  4. Pingback: CES 2012 : ce que j'en ai retenu

  5. Pingback: Actualités du monde - CES 2012 : ce que j’en ai retenu

  6. Pingback: CES 2012 : ce que j’en ai retenu

  7. Pingback: La voiture est aujourd'hui le premier "terminal" connecté

  8. Pingback: Actualités du monde - [MWC 2012] Le premier terminal connecté : le smartphone ? Non, la voiture !

  9. Pingback: cars account for the largest number of “connected devices” | live Orange blog – Orange events blog

Répondre