Suivez-nous

Réseaux sociaux

C’est confirmé, Donald Trump va créer son propre réseau social

Le nouveau site devrait être lancé d’ici deux à trois mois.

Publié le

 
Donald Trump Discours
© NASA

La rumeur enflait depuis maintenant plusieurs semaines, et l’information est désormais confirmée : Donald Trump va créer son propre réseau social. C’est Jason Miller, un proche de l’ancien président, qui l’a annoncé ce dimanche lors d’une interview accordée à la chaîne Fox News.

Interrogé sur la communication actuelle du républicain depuis qu’il a été banni de la plupart des plateformes, le conseiller est tout d’abord resté assez évasif, se contentant de dire que « ses communiqués de presse et ses déclarations sont plus que jamais commentés sur Twitter ».

Il a alors ajouté :

Je pense que nous allons le voir revenir sur les réseaux sociaux dans probablement deux ou trois mois avec sa propre plateforme. Et cela devrait être une formule gagnante, et complètement redéfinir le jeu. Tout le monde va attendre et regarder pour voir ce que propose exactement Donald Trump.

Jason Miller a par ailleurs affirmé que des réunions ont déjà eu lieu à ce sujet à Mar-a-Lago, la villa du milliardaire en Floride. Sans en dire plus, Il se dit persuadé que ce nouveau site devrait attirer « des millions et des millions, des dizaines de millions d’utilisateurs ».

D’importantes difficultés sont à prévoir

Ces annonces ne sont finalement pas si surprenantes. On sait en effet que l’ancien président et son entourage réfléchissent à différentes options pour lui permettre de retrouver sa place centrale de trublion du jeu politique américain sur internet.

D’autres pistes avaient auparavant été envisagées, telles que la possibilité de voir le leader du GOP (Grand Old Party) s’inscrire sur des réseaux sociaux conservateurs tels que Gab et Parler. Pour des raisons différentes, ces options n’ont finalement pas été retenues.

La création d’une nouvelle plateforme n’a toutefois rien d’évident. On ignore pour l’heure si Donald Trump va s’associer à une entreprise technologique ou embaucher ses propres équipes. Plusieurs écueils seront également difficiles à surmonter, à commencer par la monétisation. Il sera en effet difficile de convaincre des annonceurs d’associer leur image à un projet qui pourrait rapidement devenir sulfureux.

La modération sera un autre aspect à observer. Les plateformes très tolérantes en matière de liberté d’expression sont en effet souvent rapidement débordées par leurs éléments les plus extrémistes. Dès lors, le couperet peut tomber très vite et un réseau social comme Parler a par exemple été banni de l’App Store et du Play Store, puis mis hors ligne par Amazon Web Service, en seulement quelques heures.

Donald Trump va-t-il se marginaliser ou créer une plateforme d’un nouveau genre ?

Cette initiative sera en tout cas intéressante à suivre car inédite. Se rapprochera-t-elle plus de Twitter, de Facebook, ou de YouTube, voire d’un mélange des trois ? On sait aussi que l’ancien président reste très attaché à la télévision, dès lors pourquoi ne pas imaginer une sorte d’hybride entre un réseau social et des diffusions d’émissions en direct en format Twitch ?

Quel que soit son choix, le risque est bien pour lui de se retrouver marginalisé par rapport aux grandes plateformes et de ne plus parler qu’à son propre camp. Dans le meilleur des cas, il pourrait aussi créer une véritable alternative conservatrice aux géants du web qui serait à même de séduire des internautes venus du monde entier.

Depuis plusieurs années, les républicains s’affairent à créer leurs propres réseaux sociaux. C’est justement le cas de Mike Lindell, le PDG de de MyPillow, une société de fabrication d’oreillers américaine, qui est surtout connu pour un soutien indéfectible à Donald Trump. Il a confirmé la sortie imminente de son site qui sera un croisement entre YouTube et Twitter.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. os

    22 mars 2021 à 12 h 12 min

    Va t’il vouloir aussi revenir sur la loi aux US qui rend les hébergeurs responsables pénalement de ce qui est publié sur leur plateforme (comme il le souhaitait quand il était président) ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *