Suivez-nous

Applications

Cette application de rencontre floute les photos de profil pour aller au-delà des apparences

S’More, qui vient d’être lancé sur iOS, veut changer la façon dont une relation amoureuse se noue.

Il y a

  

le

 
smore
© S'More

Swip droit, swip gauche, les applications de rencontre génèrent une culture du zapping chez leurs utilisateurs, et un vrai culte de l’apparence. S’More, une nouvelle application disponible gratuitement depuis peu sur iOS, veut changer la donne. L’idée qui se trouve derrière ce projet est très simple : les photos de profils des membres sont floutées, ce qui force à se concentrer sur le reste.

Concrètement, les membres ont accès à cinq profils par jour. Ils peuvent voir les hobbies, des traits de caractère et les passions de la personne en face. Plus ils interagissent ensemble, plus leur photo se dévoile. Il est également possible d’écouter un clip vocal pour entendre la voix de son interlocuteur. Au bout d’un certain temps, les membres peuvent échanger des messages pour apprendre à mieux se connaître.

L’attraction physique n’est pas exclue

S’More devrait donc permettre de lutter contre les accusations de superficialité faites aux applications de rencontre. Mais l’attraction physique ne peut totalement être ignorée et Adam Cohen Aslatei, son fondateur, en a bien conscience. L’algorithme de la plateforme va donc retenir si un utilisateur apprécie un détail physique plus qu’un autre. L’entrepreneur a précisé le fond de sa pensée à Cnet : «  Nous ne disons pas que l’attraction physique n’a pas d’importance, mais elle finit par être utilisée comme principal mécanisme de filtrage, ce qui permet de sélectionner les bonnes correspondances pour les gens ».

Pour éviter les abus et les comportement inappropriés, une IA va aussi scruter en temps réel les comportement des utilisateurs. Elle attribue un système de notation à ses membres qui valorise les plus vertueux et sanctionne les autres. Pour l’heure, l’app n’en est qu’à ses débuts mais elle compte déjà 15 000 personnes sur liste d’attente dans les villes américaines où elle est accessible : Boston, New York, Washington D.C. Nul doute qu’en cas de succès, elle s’étendra bien au-delà.

Les initiatives visant à créer des liens plus authentiques ont tendance à se multiplier ces derniers temps. Nous vous parlions notamment de Friended en novembre dernier. L’idée derrière ce nouveau réseau social est de permettre des échanges privés sereins sans que la conversation ne soit visible par les autres utilisateurs.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests