Suivez-nous

Smartphones

Cette idée de taxe sur les smartphones reconditionnés divise le gouvernement

Deux camps se forment concernant cette éventuelle taxe sur les smartphones reconditionnés.

Publié le

 
smartphone
© Yura Fresh Unsplash

Vous n’êtes pas sans savoir que la pandémie a un impact négatif immense sur de nombreux secteurs et en particulier sur celui de la culture. Salles de cinémas, théâtres, salles de spectacles, discothèques, et bien d’autres établissements sont et resteront fermés pour une durée indéfinie. Si les professionnels de la culture peuvent toujours compter sur le soutien du ministère de la Culture, ce dernier cherche impérativement à renflouer ses caisses.

Une taxe avec de lourdes conséquences ?

Actuelle ministre de la Culture, Roselyne Bachelot soutient l’idée d’assigner une taxe aux smartphones reconditionnés. Toutefois, cette idée ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et solidaire, ainsi que Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, s’opposent vivement à cette décision. Pour eux, le reconditionnement des smartphones est une façon d’allonger la durée de vie de ces appareils, et ainsi de contribuer à la diminution de la pollution créée par la production d’appareils neufs. Barbara Pompili et Cédric O estiment également que le reconditionnement permet de créer de l’emploi en France, et dans certains cas des emplois qui englobent un objectif d’insertion.

Alors qu’une réduction de la TVA pour ce secteur qui prône les valeurs d’une consommation responsable avait été évoquée, cette proposition de taxe était parfaitement inattendue et semble avoir surpris les principaux acteurs de ce domaine. Benoît Varin, directeur du développement durable de Recommerce, soulève une problématique intéressante dans le cas où cette taxe serait instaurée : “Si cette taxe était mise en place, elle menacerait la pérennité des entreprises françaises du secteur. Elle favoriserait les importateurs qui échappent généralement à l’impôt en France”.

En France, les smartphones reconditionnés représentent environ deux millions d’unités par an, une telle taxe pourrait rapporter quelque 28 millions d’euros à l’État, une aubaine pour le ministère de la Culture qui, on l’a dit, cherche absolument à réapprovisionner ses caisses.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

L’offre du jour

La dernière vidéo

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests