Suivez-nous

Réseaux sociaux

Cette journaliste poursuit Facebook et Reddit après l’utilisation d’une de ses photos dans des pubs à caractère sexuel

Karen Hepp, qui présente la matinale d’information Good Day Philadelphia, attaque en justice Facebook, Reddit et d’autres sites après avoir découvert qu’une photo d’elle prise à son insu était notamment utilisée pour des publicités sur le dysfonctionnement érectile.

Il y a

le

Facebook
© Alex Haney

Elle demande dix millions de dollars de dommages et intérêts. Karen Hepp, qui coanime la matinale d’information Good Day Philadelphia a décidé d’engager des poursuites contre Facebook, Reddit et d’autres plateformes devant un tribunal fédéral.

L’histoire commence en fait de manière très anodine. La journaliste se rend dans une petite épicerie de quartier à New York où une photo est alors prise à son insu. Un acte qui aura de très lourdes conséquences. Quelque temps plus tard en effet, on retrouve cette même image sur des plateformes telles que le site pornographique XNXX sous la forme d’une publicité sur le dysfonctionnement érectile.

Établir la responsabilité des sites hébergeurs s’avère très difficile

Une publicité de Facebook propose des rencontres avec des femmes célibataires et c’est son visage que l’on retrouve en illustration. L’étiquette « MILF » lui est accolée sur Imgur, tandis qu’elle figure également sur un forum Reddit contenant des photos sexualisées d’âge mur.

Un vrai cauchemar pour Karen Hepp qui ajoute à sa requête une demande de retrait immédiat de ces images qui nuisent à sa réputation. Aussi surprenant que cela puisse paraître la plaignante risque toutefois d’avoir de grandes difficultés pour obtenir justice. La législation américaine sur la décence en matière de communication protège en effet assez largement les hébergeurs de contenus. Ces derniers ne sont pas toujours tenu directement responsables des publications de leurs utilisateurs.

Il est donc tout à fait possible pour la journaliste de poursuivre l’internaute qui a posté son image mais il sera beaucoup plus difficile de faire condamner un site comme Facebook qui fera valoir qu’il n’est pas responsable. L’équipe juridique de la plaignante cherchera toutefois à démontrer le contraire et elle pourrait avoir des chances d’y parvenir pour certaines plateformes, à condition de prouver qu’elles ont elles même collecté et posté la photo.

Karen Hepp n’est malheureusement qu’une victime de plus de vols de photos qui sont ensuite diffusées illégalement. Nous évoquions ainsi récemment une affaire de revenge porn où un conjoint a été condamné à verser 3,2 millions de dollars à son ex-femme. Ce n’est qu’un exemple mais il pourrait donner un peu d’espoir aux nombreuses victimes d’usurpation et de harcèlement sur Internet.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests