Suivez-nous

Tech

Cette startup a trouvé une solution originale pour lutter contre la pollution marine

En s’appuyant sur une technologie laser qu’elle a mise au point, la startup portugaise 3D Modeling Studio entend résoudre en partie le problème des déchets marins.

Il y a

le

pollution marine
© Pexels / Catherine Sheila

Le sujet est peu souvent évoqué et cependant les faits sont implacables : 32 % des déchets marins de l’Union Européenne sont imputables aux cargos et aux bateaux de pêche. Pourtant la pollution de ces navires est encadrée de longue date par une convention internationale qui porte le nom de MARPOL (Marine Pollution).

Cette dernière précise notamment que les bateaux doivent conserver leurs déchets à bord avant qu’il ne soit possible de les éliminer de manière convenable dans les ports. Cette règle est assez régulièrement bafouée et il s’avère difficile pour les autorités portuaires de vérifier le poids et le volume des déchets correctement éliminés.

Le port de Barcelone va tester cette technologie

C’est ici qu’entre en jeu la startup portugaise 3D Modeling Studio. L’entreprise a développé un système permettant de calculer automatiquement les volumes de déchets solides présents dans un conteneur.

Concrètement, ce système baptisé Clever-Volume repose sur une technologie laser dite LiDAR et permet aux autorités portuaires de vérifier les dires des navires. Le PDG de la startup a précisé à ZDNet le procédé : «  C’est une technologie de nature active, car elle génère le stimulus, ou faisceau laser, qui permet la mesure. Cela signifie qu’elle ne dépend pas des conditions d’éclairage sur site, ce qui rend les données relevés plus fiables. »

Le système est déjà en phase de test sur le port de Barcelone et devrait à terme largement faciliter ce travail complexe et qui nécessite beaucoup de main d’œuvre. Javier Romo, responsable technique sur cette infrastructure se montre d’ailleurs assez enthousiaste : «  Clever-Volume est une solution intéressante pour nous car nous sommes une entité publique. Par conséquent, plus nous pouvons mesurer et évaluer de manière objective les volumes que nous devons gérer et chiffrer, mieux c’est. »

Si cette expérimentation s’avère concluante, l’utilisation de ce système pourrait être généralisée à l’ensemble de l’installation portuaire, avec à la clé un moyen plus efficace de lutter contre la pollution marine.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests