Suivez-nous

Médias & Pub

Comme Google, Apple a-t-il décidé de nous aider à contourner les paywalls ?

Après Google Chrome, le navigateur Safari d’Apple renforcerait également sa navigation privée en essayant de rendre celle-ci indétectable. S’il s’agit d’un avantage pour les internautes, cette nouvelle ne réjouit pas (forcément) les médias.

Il y a

  

le

 

Par

Protection iPhone 11
© Presse-citron

Certains sites d’information, comme Bloomberg ou le New York Times, utilisent un modèle économique hybride. Ceux-ci laissent les internautes lire un certain nombre d’articles gratuitement et une fois le quota rempli, ils demandent au lecteur de souscrire à un abonnement.

Ce mécanisme ne fonctionne cependant pas lorsque l’utilisateur est en navigation privée (vu qu’il devient impossible de compter combien d’articles le lecteur a consultés gratuitement). De ce fait, ces sites bloquent le contenu lorsqu’ils détectent que l’internaute a ouvert un article en utilisant cette navigation privée. Mais avec Chrome 76, Google a cependant voulu rendre sa navigation privée indétectable en supprimant une API que les médias utilisaient pour savoir si le visiteur utilise ce mode.

Après Chrome, Safari emboîte le pas ?

Apparemment, certains sites ont déjà trouvé un moyen de continuer à détecter la navigation sur Chrome. Cependant, à son tour, Safari aurait aussi lancé une fonctionnalité pour cacher sa navigation privée.

S’il n’y a pas eu d’annonce spécifique pour cela, c’est le média Digiday qui tire la sonnette d’alarme dans un article publié cette semaine. D’après celui-ci, c’est avec la nouvelle version sortie au mois de septembre de Safari que les sites ne seraient plus en mesure de savoir quand un visiteur se connecte en mode privé.

Pour le moment, il manque des détails concernant les changements sur Safari. Mais en tout cas, cela fait déjà réagir. « Cela conduira à un paywall dur pour tous les lecteurs, et rendra aussi difficile la monétisation du contenu », a par exemple déclaré Danielle Coffey, svp des initiatives stratégiques de la News Media Alliance (une association qui représente 2000 médias), citée par Digiday. « Bien que nous voulions protéger la vie privée de nos lecteurs, nous avons toujours besoin d’un retour sur nos investissements pour maintenir un journalisme de qualité ».

Elana Zak (CNN) : « Chrome, le navigateur de bureau le plus populaire aux États-Unis, a permis de contourner plus facilement les paywalls des éditeurs cet été. Maintenant, le premier navigateur mobile aux États-Unis suit le mouvement ».

Curt Woodward (Boston Globe) : « Je suis heureux de voir que le Globe obtient une certaine reconnaissance pour sa fonctionnalité pionnière d’abonnement à la navigation privée (nous pensons!?) (Paywall incognito) alors que les navigateurs l’enlèvent ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests