Suivez-nous

Tech

Comment hacker des sites pour adultes vous emmène droit en prison

Un londonien a écopé de six ans de prison pour avoir conçu un ransomware destiné aux sites web pour adultes et gagné plus de 800 000 euros.

Il y a

le

Arnaque webcam ransomware Hadopi
© Pexels

S’il a été arrêté en 2014, le jeune étudiant de 24 ans vient seulement de découvrir la sanction judiciaire. En conséquence, il a écopé de six ans et cinq mois pour le rôle qu’il a joué dans le rôle de la conception et la propagation du malware K!NG. Voici comment ce dernier fonctionnait.

Un ransomware destiné aux sites pour adultes qui a rapporté gros

Là où les arnaques à la webcam tentent d’escroquer de l’argent aux utilisateurs ayant visité des sites pornographiques -leur faisant croire qu’ils ont été filmés en train de regarder certains contenus-, l’étudiant londonien avait une tout autre technique. En effet, celui-ci a participé à la création d’un ransomware qu’il a réussi à installer sur certaines publicités placées sur des plateformes pour adultes. Lorsque les internautes cliquaient, ils étaient redirigés vers une page web qui permettait l’installation automatique du logiciel Angler Exploit Kit (AEK). C’est alors que le ransomware K!NG verrouillait l’ordinateur de l’utilisateur concerné, lui indiquant qu’il devait payer un certain montant, faute de quoi il perdrait toutes ses données personnelles. Dans ce cas aussi, le message précisait que l’internaute avait été filmé durant sa visite.

Les montants des rançons se situaient alors entre 300 et 1 000 dollars. Grâce à ce système, Zain Qaiser aurait réussi à amasser plus de 700 000 livres, soit environ 812 000 euros. Rien qu’en juillet 2014, il aurait gagné jusqu’à 11 000 livres, pour des publicités apparaissant globalement sur environ 21 millions de pages chaque mois.

Néanmoins, l’étudiant n’a pas planché tout seul pour concevoir le ransomware destiné aux plateformes pour adultes. En effet, il travaillait au sein d’un réseau de cybercriminalité russe tout en se faisant passer pour une entreprise voulant acheter des espaces publicitaires sur les sites de X.

Il a été arrêté en 2014 après que l’un des sites pour adultes l’ait finalement dénoncé aux autorités. Zain Qaiser s’en serait d’abord pris à celui-ci en lançant une attaque DDoS dont les dommages ont été estimés à plus de 500 000 livres.

Il a d’abord nié avant de plaider coupable pour 11 chefs d’accusation, dont le blanchiment d’argent, le chantage, la fraude et autres.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. PF

    10 avril 2019 at 18 h 36 min

    Sauf que… Le bricoleur en question n’a pas hacké les sites web qui fournissent un espace à destination des annonceurs, espace qu’ils utilisent chacun à leur escient (bon ou mauvais…). Blanchiment, chantage, fraude… Mais pas intrusion dans un système…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests