Suivez-nous

Mobile

Comment l’arrivée de la 5G pourrait nous rendre encore plus accros aux smartphones

Selon un rapport d’Ericsson, les possibilités ouvertes par l’arrivée de la 5G sont assez impressionnantes et pourraient changer les comportements des utilisateurs.

Il y a

  

le

 
© Thomas Millot

Lorsqu’il est question de la 5G, on parle beaucoup des questions de déploiement. Il faudra en effet un moment avant que cette nouvelle génération de standard de téléphonie mobile ne se démocratise totalement. Elle est déjà présente dans certaines villes américaines et en Corée du Sud mais c’est à peu prêt tout. En France, on devrait la voir débarquer en 2020 et on sait également qu’Apple prévoit de sortir un iPhone 5G avec de nombreuses nouveautés l’an prochain. Certains craignent également que cette technologie ne présente des risques en matière de santé et une ville de Californie a bloqué l’installation de la 5G sur son territoire.

La 5G un déclic pour la VR ?

Mais on parle beaucoup moins des implications que pourrait avoir l’arrivée d’un réseau de télécommunication beaucoup plus rapide. C’est justement l’objet d’un rapport que vient de rendre Ericsson. Les auteurs anticipent une très grande augmentation des niveaux d’utilisation des données, elle même liée à la montée en flèche de la vidéo sur mobile. Celle-ci pourrait représenter jusqu’à 76 % du trafic d’ici 2025. Outre un niveau de résolution beaucoup plus élevé, le streaming devrait se charger bien plus rapidement qu’à l’heure actuelle.

La 5G pourrait aussi être un déclic pour le déploiement de la réalité augmentée (AR) et de la réalité virtuelle (VR) à grande échelle. L’étude cite l’exemple de la Corée du Sud où de nouveaux usages sont apparus. Un système de VR mis en place par SK Telecom permet aux utilisateurs de vivre des événements sportifs ou des films ensemble dans un environnement virtuel. L’AR a également donné lieu à une véritable démonstration de force de l’opérateur comme on peut le voir sur ces images :

Il reste à voir si ces prévisions se réaliseront mais une chose est sûre, tout cela prendra un certain temps et ne se fera pas de manière universelle. Le rapport indique en effet que d’ici 2025 en Europe, seulement 55 % des abonnements mobiles seraient en 5G. Pendant ce temps, la Chine ne semble pas décidé à traîner et elle planche déjà sur la 6G à travers la création d’un groupe national de recherche consacré à son développement.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests