Suivez-nous

Réseaux sociaux

Comment l’utilisation des emojis nous en dit beaucoup sur la crise actuelle

Ils ont été beaucoup plus employés durant le mois d’avril.

Il y a

  

le

 
emojis 2021
© Unicode

La pandémie de coronavirus et les contraintes de distanciation sociale a accru de manière considérable l’utilisation des systèmes de messageries instantanées. Qu’il s’agisse d’échanges professionnelles ou personnelles, nous sommes tous amenés à discuter par écrit avec nos interlocuteurs. L’absence d’éléments de communication non-verbale tels que la mobilité des mains, la voix ou le contact visuel rend nécessaire l’utilisation des emojis.

Une étude menée par le site Emojipedia confirme cette tendance. Ce travail d’envergure a permis d’étudier 68 millions de tweets pour analyser leurs contenus. On peut tout d’abord noter que l’utilisation des smileys a augmenté de 7,1 % entre août 2019 et avril 2020.

Les emojis liés à la pandémie augmentent fortement

Le contenu en lui même a également évolué, les emojis positifs de type sourire ou rire restent proportionnellement les plus important mais ils sont en baisse de 5,63 %. À l’inverse, les emojis négatifs caractérisés par des sentiments tristes n’en finissent plus d’augmenter.

Parmi les grands « gagnants », ce mois-ci on retrouve le smiley mains jointes qui progresse de 25 % et se hisse à la huitième place du classement. Il est plutôt ambigu puisqu’il revêt plusieurs significations. Mais en période de pandémie, on peut le voir comme une prière adressée vers une proche en difficulté ou la manifestation d’un soutien.

Parmi les autres progressions les plus fortes, plusieurs traduisent l’expression de thèmes liés à la pandémie tel que les emojis microbe ou masque. Par contraste, les symboles d’avions, de ballons de foot ou de balles de baseball sont en baisse, preuve que l’heure n’est pas aux voyages ou aux activités extérieures.

L’ensemble de ces résultats sont bien sûr à prendre avec des pincettes. Ils témoignent toutefois d’un réel changement d’humeur chez les internautes. Les conclusions sont finalement assez proches d’une recherche menée par GIPHY sur l’utilisation des GIFs pendant le confinement. Il ressortait par exemple que les termes d’affection et de soutien moral étaient en hausse de 30 %.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests