Comment perdre une occasion de fermer sa gueule

Faux soupçons de plagiat et réponse de l’accusé dans la tronche du procureur. Arf, je me marre. Il y en a qui feraient mieux de réfléchir un peu avant d’aboyer…

Faux soupçons de plagiat et réponse de l’accusé dans la tronche du procureur. Arf, je me marre.
Il y en a qui feraient mieux de réfléchir un peu avant d’aboyer…


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Tu crois pas qu’il vaut mieux aboyer pour que la personne puisse s’expliquer et se justifier (ce qu’elle a fait) plutôt que de lais,ser planer des soupçons ? Maintenant, l’affaire est réglée.
    Je pensais pas que mon minuscule billet ferait autant de bruit, surtout que ce n’est pas moi qui ait "révélé" l’affaire.

  2. Bix, arrete, ton billet a permis de mettre au moins une personne au courant, moi 🙂 Pire, il m’incite a faire un commentaire chez Presse-citron pour le dire.

    Nan, franchement, sois pas si modeste: de toutes facons, se faire traiter de procureur par ici, c’est presque un compliment.

  3. > Bix, c’est facile de dire ça après coup. Je ne pense pas qu’au départ ton intention était "que la personne puisse s’expliquer et se justifier". C’est beaucoup moins noble que ça, ton intention était comme souvent de nuire et d’envoyer ta petite meute pour un lynchage en règle. C’est malheureusement une pratique détestable assez courante de certains blogs qui se regardent le nombril et qui tournent en boucle entre eux, dont tu fais partie. A croire que certains montent des blogs juste pour juger les autres blogs (cf Totalement crétin qui en est l’exemple parfait et auquel tu contribues).

  4. > Mathieu : ok, je peux me tromper mais c’est en tout cas l’image qu’il donne dans les différents blogs et commentaires qu’il laisse ici où là. Mais tu sais en même temps je vais t’avouer quelque chose : je m’en tape un peu de ce brave gars, mais je ne pouvais laisser passer cette occasion car ça fait un petit moment qu’il me cherche et qu’il m’a déjà attaqué personnellement et assez perfidement sur d’autres blogs, sans oser le faire frontalement ici. Pour moi le dossier Bix est clos.

  5. Tu me prêtes un pouvoir que je n’ai pas mon cher Eric. Je serai très flatté d’avoir une "meute" à mes ordres, mais ce n’est pas le cas.
    Quant à ton procès d’intention, je n’ai même pas envie d’y répondre.
    Mais Mat a raison, c’est super flatteur. 🙂

  6. C’est vrai que le garçon en question n’est peut-être pas méchant, mais quand on s’amuse à juger les autres vaut mieux être nikel soi-même sinon gaffe au retour de baton

  7. @Eric : "C’est ne pas mépriser assez certaines gens que de dire tout haut qu’on les méprise. Le silence seul est le souverain mépris." Charles-Augustin Sainte-Beuve

    A titre perso, j’ignore tout simplement les gens qui me hérisse le poil, même si dans certains j’ai envie de distribuer des baffes virtuelles, je ne m’essaye plus a lire les gens qui m’ennerve, me connaissant, je pourrais m’emporter et le regretter plus tard.

    Qui sait tu prendras peut être un verre avec le papa de DotClear, ou bien bix, ou même uine autre personne dont tu pensais que jamais plus tu ne pourrais lui adresser la parole et vous rigolerez bien de vos accrochages récents, en vous rendant compte l’un comme l’autre qu’à la base y’a un gros malentendu 🙂 (c’est un exemple hein te sens pas obligé de prendre rendez-vous avec qui que ce soit non plus) 😉

    Je pense qu’à travers nos carnets (je prefère ce terme au terme de "Blog") nous nous livrons et voir arriver quelqu’un qui critique nos points de vues sans mesurer le cheminement qui est le nôtre est parfois extrèmement enervant voir blessant, d’ou nos réactions épidermiques…
    Et il est parfois difficile de ne pas s’emporter sur une réflexion personnelle rendue publique : emettre une position controverse et être critiqué pour cela et s’en offusquer c’est oublier le caractère publique de nos carnets. A partir de là, il convient de garder en mémoire que nos écrits ne nous appartiennent plus complètement quand ils sont rendus publics et que d’autres peuvent avoir des points de vues diamétralement opposés aux notres. Être en opposisition avec quelqu’un sur une idée ou un concept implique aussi de savoir rester ouvert dans tous les cas pour avancer soit même dans sa réflexion, plutot que de se buter sur ses positions…

    J’essaye moi même de rester ouvert à la critique, mais je sais aussi que parfois, c’est vraiment, vraiment, vraiment dur.
    Et quand je dis critique : je parle de réflexion gratuite pas d’affirmation plaquée sans justification, et c’est en ce sens que j’ai du mal à accrocher avec le concept de TC (totalement crétin).
    Mais je comprends aussi que d’autres puissent s’y retrouver 🙂

    Désolé pour ce long commentaire, mais je suis dans ma phase Les Gens sont amour, on doit les aimer, et les comprendre 😉

  8. Pas de problème, je suis en gros d’accord avec ce que tu dis Mathieu (sauf sur le coup de prendre un verre avec qui tu sais, ça ça m’étonnerait:-(). J’accepte la critique quand elle est franche et fondée, et exprimée ici en toute loyauté, je crois que je l’ai déjà prouvé. Mais quand il s’agit d’attaques perfides, dans le dos, qui n’ont d’autre but que nuire et tenter de mettre les rieurs de son côté à peu de frais (c’est très facile de faire ça), je n’aime pas et je le dis.

Répondre