Suivez-nous

Tech

Comment une arnaque au faux support technique a permis d’escroquer 7 500 américains

Une escroquerie très bien organisée a permis à deux complices de récupérer la somme de dix millions de dollars en trois ans.

Il y a

  

le

 
scam
© Pxhere

On connaissait les arnaques à la webcam, par mail, aux cryptomonnaies, et même dernièrement des escroqueries qui ont été menées à l’aide de deepfakes audios. Le ministère de la justice américain vient de lever le voile sur un vaste système visant à faire payer des services techniques fictifs à des milliers de personnes qui n’en avaient aucun besoin. De 2015 à 2018, pas moins de 7500 victimes ont été recensées pour un total de dix millions de dollars extorqués, selon le Département de la Justice américain.

Les deux hommes arrêtés, âgés de 33 et 35 ans, avaient mis en place une organisation assez ingénieuse sur le territoire américain et canadien. Concrètement, la personne ciblée (souvent des hommes ou des femmes âgés) reçoit une notification sur son ordinateur qui indique que le PC était infecté par un virus. L’utilisateur est invité à composer un numéro en vue d’obtenir une assistance technique. Une fois le contact établi, il entre alors en discussion avec un faux technicien.

Jusqu’à 40 ans d’emprisonnement

La suite de l’opération est cruciale pour convaincre la victime d’envoyer de l’argent. Le faux technicien demande l’autorisation de prendre la main à distance sur l’ordinateur. Il télécharge dans la foulée un antivirus gratuit et informe de la présence d’un virus (qui n’a jamais existé).

Il exige alors le versement une somme d’argent en échange de l’élimination de la menace. Et visiblement, de nombreux utilisateurs apeurés se sont laissés convaincre de donner des montants importants, parfois même des centaines ou des milliers de dollars.

L’escroquerie ne s’arrête pas là. Les victimes ont en effet été de nouveau contactées et on leur indique que la fausse entreprise avec laquelle ils ont traité a fait faillite. Il est demandé aux clients de fournir leurs coordonnées bancaires pour les rembourser. Puis, les malfaiteurs prétendent que le virement qu’ils ont fait est trop important et qu’un nouveau est nécessaire mais cette fois en leur faveur.

Ce système peut paraître malin et il semble en effet avoir très bien fonctionné. Ses inventeurs pourraient toutefois le regretter puisqu’ils encourent chacun une peine de 40 ans d’emprisonnement.

Des arnaques similaires ont également cours en France, fonctionnant sur le même modèle et visant essentiellement des personnes âgées.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. max242

    23 septembre 2019 at 20 h 09 min

    Micode avait fait une grande enquête sur sa chaine youtube il y a quelques mois à ce sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests