Connaissez-vous le jorkyball ?

Dans la série ce n’est pas du Web (ni 2.0 ni autre) mais c’est jeune, moderne et fun, je viens de découvrir le Jorky. Kézako ? Ben disons que le jorky pourrait être au foot ce que le squash est au tennis : un jeu de balle au pied en espace fermé ou la vivacité

Dans la série ce n’est pas du Web (ni 2.0 ni autre) mais c’est jeune, moderne et fun, je viens de découvrir le Jorky.
Kézako ? Ben disons que le jorky pourrait être au foot ce que le squash est au tennis : un jeu de balle au pied en espace fermé ou la vivacité et la précision sont les premiers critères, et où les touches n’existent pas puisqu’on s’appuie sur les murs.
La définition de Wikipedia est claire : comme pour le football le principe est de marquer le maximum de buts; comme pour le squash, il se joue en salle sur un terrain de 10 mètres sur 5, dans lequel il est possible d’utiliser les parois pour marquer. Un match se dispute en trois manches gagnantes; il faut inscrire sept buts pour remporter une manche. Je connaissais déjà les prouesses des joueurs de Futsal, spécialité très développée au Brésil (au pays du soleil, on joue enfermé, bizarre, non ?) version de football en salle qui se pratique je crois à 5 contre 5 sur des parquets et avec des cages de handball, mais dont les règles sont à peu près les mêmes que le foot traditionnel (on dit d’ailleurs que les footballeurs brésiliens doivent une grande partie de leur dextérité à une longue pratique du futsal dans leurs jeunes années).
Mais j’ignorais tout du Jorky, jusqu’à ce qu’un de mes camarades de foot m’en parle, un soir où nous nous lamentions de ne pouvoir jouer pour cause d’intempéries.
Du coup je me suis renseigné et j’ai constaté après une première recherche sur Google qu’un site anglais (et en général il s’y connaissent en ballon) indiquait que le Jorkyball était né… à Lyon, France, en 1987 !
Et personne ne me dit rien 😉
Cela dit, Wikipedia situe la naissance plutôt à Rome en 1990.
Une chose est sûre en tout cas : je vais aller essayer ça car c’est une bonne façon complémentaire de s’entraîner, de se défouler en tapant dans le ballon comme ça vous prend, sans avoir à réunir préalablement 22 bonshommes, qu’il pleuve ou qu’il vente, et ça me va plutôt bien.

Allez, une petite vidéo.
Et le site officiel


11 commentaires

  1. Salut

    pour en faire toutes les semaines depuis 2 ou 3 ans sur Lyon je confirme exactement ce que tu dis.

    C’est très ludique, très facile d’approche et à partir du moment où les equipes sont équilibrées on s’amuse comme des fous.

    Pour la convivialité je vous conseille Squash Evasion à Bron, il y a 5 terrains dont un sur gazon synthetique. L’equipe est super sympa et les tarifs abordables : 16€ de l’heure.

    Peut etre à bientot sur un terrain

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.