Consulter « Dr Google » avant de consulter un médecin serait finalement une bonne idée

Un patient qui s’est préalablement informé sur internet faciliterait le travail des médecins.

Depuis que les moteurs de recherche existent, les internautes ont pris l’habitude de rechercher leurs symptômes sur internet avant d’aller chez le médecin, lorsqu’ils sont malades.

Et même si toutes les informations qu’on peut trouver sur internet ne sont pas forcément vraies, le fait qu’un patient se soit préalablement informé avant de consulter le médecin pourrait finalement ne pas être une mauvaise chose.

C’est en tout cas ce que suggère une étude australienne, relayée par le Sydney Morning Herald. Un sondage a été mené auprès de 400 patients adultes dans les services des urgences du St Vincent’s Hospital Melbourne et d’Austin Health, entre le 1er février et le 31 mai, en 2017.

D’après l’étude, qui est publiée dans le Medical Journal of Australia, sur ces 400 personnes, 190 ont indiqué qu’avant d’aller voir le médecin, elles ont fait des recherches en ligne. Et sur ces 190, 150 ont indiqué qu’elles étaient en mesure de mieux communiquer avec le médecin.

Un patient informé serait plus facile à traiter

La raison coule de source. « La recherche [en ligne]aide les patients à caractériser ce qu’ils ressentent », a déclaré le Dr Anthony Cocco, stagiaire en médecine à l’hôpital St Vincent ‘s Melbourne et co-auteur de l’étude, cité par le Sydney Morning Herald. « Il y a beaucoup de jargon médical qui peut être difficile à comprendre pour les patients, alors [les recherches préalables]les aident à exprimer ce qu’ils ressentent aux médecins et à poser des questions afin que nous puissions avoir une discussion éclairée ».

Anthony Cocco ajoute que grâce à la recherche en ligne, un patient peut reconnaître les symptômes importants et de ce fait, ne manquera pas de les mentionner. « Si vous avez un patient non informé, il peut être très difficile de démêler les symptômes ». En revanche, le patient informé serait plus anxieux.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.