Suivez-nous

Tech

Contre les GAFA, une coalition de PME veut muscler la législation antitrust

Ils entendent faire pression sur les membres du Congrès américain pour mieux maîtriser le pouvoir des géants de la Tech.

Publié le

 
capitole USA congrès
© Pixabay / skeeze

« Chaque jour, nous perdons plus de petites entreprises à cause des tactiques abusives et anticoncurrentielles d’Amazon et d’autres monopoles. » Dans un communiqué, la coalition Small Business Rising n’hésite pas à viser directement le géant du e-commerce. Cette union lancée la semaine dernière regroupe une vingtaine d’organisations commerciales indépendantes qui représentent en tout près de 60 000 entreprises américaines.

Une plateforme pour se faire entendre

Comme l’a constaté The Hill, ces sociétés visent spécifiquement Amazon qui est le premier accusé. Citée par le média américain, Stacy Mitchell, la directrice de l’Institute for local self‑reliance, un organisme qui participe à cette opération précise : « Cette campagne donne aux entrepreneurs américains une plateforme pour se lever et appeler les décideurs politiques à contrôler le pouvoir de monopole et à redynamiser les lois antitrust. »

Dès lors, la coalition demande aux membres du Congrès de réglementer au plus vite et de démanteler les grands entreprises technologiques lorsque cela est nécessaire. La législation antitrust est pour cela l’outil privilégié par ces signataires.

Les accusations portées à son encontre ont suscité des réactions de la part de la firme de Jeff Bezos. Un porte-parole de la compagnie a ainsi expliqué :

Des critiques égoïstes poussent des interventions malavisées sur le marché libre qui tueraient les détaillants indépendants et puniraient les consommateurs (…) Amazon et les vendeurs tiers se complètent (…) la concurrence profite aux consommateurs, mais aussi aux vendeurs tiers.

L’appel de ces petites entreprises devrait toutefois trouver un écho au sein du Congrès où plusieurs parlementaires ont déjà fait part de leur intention de légiférer sur ce sujet. La sénatrice démocrate Amy Klobuchar propose en effet que lorsqu’une entreprise en position dominante sur son marché souhaite acquérir un concurrent, elle soit tenue de démontrer que l’accord ne vise pas « à réduire sensiblement la concurrence ».

L’ancienne candidate à la présidentielle veut aussi renforcer le budget de la division antitrust du ministère de la Justice et de la Federal Trade Commission, afin de les aider à avancer dans leurs enquêtes.

Enfin, le représentant David Cicilline s’apprête à déposer de nombreuses propositions de loi afin d’empêcher l’influence des GAFA qui « ont littéralement des milliards et des milliards de raisons d’essayer de protéger le système actuel ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests