Connect with us

Actualités

Courses de drones : avec l’intelligence artificielle, des machines sans pilotes lors des prochaines compétitions

Les courses de drones vont accueillir des drones autonomes pilotés par des IA dès l’année prochaine. Un projet soutenu par l’un des plus gros fabriquants d’armes mondial.

Il y a

le

Course de drones avec des drones autonomes pilotés par de IA

Si les courses de drones n’existent que depuis quelques années, elles pourraient déjà être amenées à évoluer avec l’intelligence artificielle. La Drone Racing League (DRL) a en effet annoncé une nouvelle compétition dédiée aux équipes de développement IA pilotes de drones.

L’intelligence artificielle entre dans la course

Avec l’appui de la société aérospatiale Lockheed Martin, DRL souhaite recruter des développeurs du monde entier, y compris des étudiants et des amateurs de drone. Ils devront développer une IA capable de piloter des drones sur tous les circuits de la DRL, et ce sans pré-programmation ni supervision humaine. Les engins devront être prêts pour l’édition 2019 de la compétition, où les IA devront affronter les pilotes humains.

Relever le défi en vaut la peine, puisque 200 000 $ sont à gagner pour l’IA qui parviendra à battre un pilote humain. Est-ce vraiment possible ? Vraisemblablement pas en 2019.

Nicholas Horbaczewski, fondateur et PDG de la Drone Racing League, a déclaré à The Verge qu’il pensait que les humains auraient certainement l’avantage pour un moment. Actuellement, « les pilotes de la DRL pourraient facilement battre n’importe quel drone de course autonome […] Mais le but de cette compétition est de combler cet écart« . Pour mesurer ces progrès, le pilote vainqueur de la compétition affrontera l’équipe ayant développé l’IA la plus performante à la fin de chaque saison. « En 2019, je parie sur le pilote humain » dit-il, « Mais d’ici 2020 ? C’est la course de n’importe qui« .

> Lire aussi :  En Chine, une IA est capable de présenter le JT comme un humain

Une course… à l’armement du futur ?

Certains observateurs s’inquiètent du fait que l’entreprise Lockheed Martin soutienne ce projet. Pour information, il s’agit de l’un des plus grands fabricants d’armes au monde. L’intérêt de l’entreprise pour cette course soulève en effet quelques questions.

DRL explique s’être associé à Lockheed parce que l’entreprise est un « leader absolu en matière d’IA et de vols autonomes« , avant d’ajouter que la technologie de vol autonome offre de nombreux avantages potentiels dans des domaines aussi variés que la lutte contre les incendies et l’exploration spatiale. « Ce serait faire preuve de myopie que de laisser entendre que les avancées du pilotage par IA seraient intrinsèquement liées à l’armée », a déclaré M. Horbaczewski,

Toutefois, les entreprises ont souvent eu pour habitude d’utiliser les concours pour trouver de nouvelles idées et dénicher des talents. Chaque équipe de développement sera accompagnée d’un « mentor » de Lockheed Martin pour la guider dans son évolution. Si les IA ont bien pour objectif de gagner la course de drones, la technologie utilisée pour y parvenir peut être utilisée à d’autres fins. Et il ne serait d’ailleurs pas surprenant que le gagnant prix ne perçoive pas seulement de l’argent, mais qu’il soit aussi gratifié d’une proposition d’emploi de Lockheed.

Source

> Lire aussi :  Le président de Samsung évoque ses inquiétudes au sujet de l'IA

1 commentaire

1 Commentaire

  1. drones

    11 septembre 2018 at 10 h 48 min

    C’est limite inquiétant qu ‘une entreprise d’armement finance un projet de drones piloter par des IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests