Suivez-nous

Cybersécurité

Covid-19 : Selon l’ONU, une cyberattaque a lieu toutes les 39 secondes dans le monde

Une dirigeante des Nations Unies tire la sonnette d’alarme.

Il y a

  

le

 
ONU
© Presse-citron.net

Pas une semaine ne passe sans qu’une nouvelle alerte n’intervienne. La pandémie de coronavirus génère de nombreux risques en matière de cybersécurité. Les personnes qui travaillent depuis leurs domiciles ont tendance à relâcher leur vigilance sur ces sujets. Des hackers profitent également du regain d’intérêt pour la maladie pour déployer des campagnes de phishing à des niveaux inédits.

Les services de soins sont particulièrement ciblés

Izumi Nakamitsu, la Secrétaire générale adjointe aux affaires de désarmement des Nations Unies, a d’ailleurs abordé le sujet récemment lors d’une réunion de l’organisation. Selon elle, il existe des risques accrus d’attaques « sur des organisations de santé et des centres de recherche médicale dans le monde entier ».

La dirigeante cite le chiffre incroyable d’une augmentation de 600 % des tentatives de hameçonnage depuis le début de l’épidémie. Elle a tenu à marquer les esprits en expliquant qu’une cyberattaque intervient désormais toutes les 39 secondes à l’échelle de la planète.

Le problème est de taille car beaucoup ne prennent pas ce sujet au sérieux. Izumi Nakamitsu estime qu’environ 90 pays n’en font pas assez en matière de cybersécurité au regard de critères établis par plusieurs experts.

Cette alarme d’ampleur internationale rejoint celles effectuées par plusieurs sociétés de cybersécurité. L’unité 42 de Palo Alto Networks note par exemple : « Il ressort clairement de ces cas que les cybercriminels agiront de toutes les manières possibles, et notamment en ciblant les organisations qui sont en première ligne face à la pandémie. Cette tendance va probablement se poursuivre dans les semaines à venir ».

Une entité de recherche de défense américaine et plusieurs hôpitaux ont notamment été ciblés dans un moment où ces organisations ont d’autres préoccupations bien plus urgentes. Ce ciblage du secteur de la santé ne date malheureusement pas d’hier et une augmentation s’était déjà faite ressentir en 2019 en raison du sous-financement de la sécurité informatique dans beaucoup d’établissements.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus Cyber-sécurité

Bons plans VPN

Les meilleurs VPN