Suivez-nous

Applications

COVID-19 : voici comment le système de contact tracing d’Apple et Google pourrait éviter les faux positifs

En plus de tenir compte de la proximité entre deux personnes, l’API de contact tracing proposée par Apple et Google pour lutter contre le COVID-19 devrait également tenir compte de la durée du contact. Plus la durée du contact est longue, plus le risque de transmission est élevé.

Il y a

  

le

 

Par

Google Apple
© Google / Apple

Afin d’aider les gouvernements à mieux lutter contre la propagation du coronavirus, Apple et Google ont décidé de joindre leurs forces pour proposer une technologie de « contact tracing » ou de traçage des contacts, qui sera disponible sur Android et iOS, et qui sera interopérable entre les deux systèmes d’exploitation.

En substance, cette technologie permettra d’alerter une personne si celle-ci a été en contact avec une personne qui a été testée positive au coronavirus. Ces contacts sont détectés grâce à la proximité entre les smartphones de deux utilisateurs, en utilisant la technologie Bluetooth.

Le déploiement de cette technologie se fera en deux phases. Tout d’abord, à partir du mois de mai, Apple et Google proposeront aux une API aux autorités de santé publique pour que celles-ci puissent utiliser le contact tracing sur leurs applications de lutte contre le COVID-19.

Ensuite, « Apple et Google s’efforceront d’activer une plate-forme de recherche de contacts plus large basée sur Bluetooth en intégrant cette fonctionnalité aux plates-formes sous-jacentes ». Cela devrait permettre à plus de personnes, si celles-ci donnent leurs consentements, de participer à ce traçage de la propagation du coronavirus. Et bien entendu, Apple et Google assurent que le respect de la vie privée, ainsi que celui du consentement, fera partie de leurs priorités dans le cadre de ce projet.

La technologie d’Apple et de Google devrait également tenir compte de la durée du contact détecté grâce au Bluetooth

Cependant, outre les préoccupations liées à la vie privée, certains internautes remettaient également en cause l’efficacité de ce système. Étant donné que le contact tracing de Google et Apple sera basé sur la technologie Bluetooth, celui-ci pourrait générer un nombre important de faux positifs à cause de l’imprécision de cette technologie.

Mais visiblement, les deux entreprises ont déjà un plan pour éviter ces faux positifs. D’après un article de The Verge, Apple aurait expliqué que lorsqu’une application utilisant le système de contact tracing va décider ou non d’envoyer une alerte à un utilisateur, celle-ci pourrait tenir compte d’un autre paramètre : la durée du contact avec une personne testée positive.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests