CryptoTrade, une plateforme pour automatiser la gestion et le suivi d’un portefeuille en Crypto-monnaies

Ceux qui s’intéressent au Bitcoin et autres crypto-monnaies l’ont vite compris : l’offre pléthorique rend cette activité particulièrement chronophage, voire stressante. CryptoTrade propose un outil en ligne d’automatisation qui permet d’acheter et de vendre au bon moment.

Bitcoin

Blockchain, Bitcoin, crypto-monnaies… Des sujets qui fascinent de plus en plus de curieux, mais qui restent quelque peu complexes, voire obscurs pour le commun des mortels, a fortiori quand cela touche directement à l’argent et que l’actualité met souvent en exergue des faits divers parfois sulfureux.

Ceux qui se sont essayés à monter et gérer un portefeuille de crypto-monnaies le savent : c’est tout sauf un long fleuve tranquille. Les plus-values phénoménales que certains ont pu engranger dans les premières années appartiennent probablement déjà à l’histoire, et la chute de fin décembre suivie des mouvements de yoyo de ces dernières semaines ne sont pas de nature à rassurer les investisseurs débutants. Dans ce contexte, certains continuent à tenir la barre en diversifiant leurs avoirs, répartissant leurs investissements dans plusieurs – voire plusieurs dizaines de – crypto-monnaies.

Le trading de crypto-monnaies, une activité à plein temps… pour un robot

Mais cette activité ne peut pas être traitée à la légère, et nécessite que l’on y consacre beaucoup de temps et d’énergie. Car contrairement à ce que dit une certaine croyance populaire, le trading, quelque soit sa nature, ne se pratique pas au doigt mouillé. Pratiquée sérieusement avec l’espérance d’en tirer quelques revenus, cela peut même vite devenir une activité à plein temps. Ce temps, tout le monde n’en dispose pas, et c’est là qu’interviennent des plateformes comme CryptoTrade.

Martin Binczak, jeune développeur étudiant à l’ETNA (École des technologies numériques avancées), est parti de son expérience personnelle pour imaginer et créer CryptoTrade, un « projet libre » développé dans le cadre de son cursus. L’idée lui est venue alors qu’il spéculait sur le Bitcoin. Ayant vendu ses actifs au mauvais moment, ce qui lui a valu de « perdre beaucoup », il a réfléchi à un système qui automatiserait au maximum les transactions, tournant sur un algorithme qui traiterait les achats et les ventes sur de multiples plateformes de trading, le tout évidemment au meilleur moment, et pour plusieurs devises numériques. L’objectif étant in fine de faire fructifier son portefeuille en limitant au maximum la prise de risque et le temps passé.

Le rêve, quoi.

La réalité est un peu plus ardue à mettre en place, mais Martin s’y emploie depuis plusieurs mois, et pour y a voir eu accès quelques minutes le temps d’une démonstration, je peux dire que sa plateforme commence réellement à ressembler à quelque-chose, avec de nombreuses fonctionnalités et options qu’il serait trop long de décrire dans le détail. Le jeune homme explique qu’il a d’abord développé l’algorithme pour son usage personnel (ce qui est souvent le cas dans la petite histoire des meilleures applications). Il s’est donc en premier lieu attelé à récupérer et les API de plusieurs plateformes de trading afin d’aspirer (légalement) et agréger leurs données dans son outil centralisé. Puis il a développé l’outil qui gère automatiquement les ordres d’achat et de vente sur les différentes plateformes.

Machine learning et virements automatiques entre plateformes

Martin Binczak « voudrait aller encore plus loin », et énumère les chantiers en cours ou à venir : automatiser jusqu’à la récupération d’un compte bancaire, intégrer de nouvelles plateformes comme Bittrex et Binance, activer les virements automatiques en crypto d’une plateforme à une autre, et enfin, injecter une dose de machine learning afin que l’algorithme soit de plus en plus « intelligent » et puisse anticiper les mouvements sur la base des données analysées en temps réel.

Un projet personnel qui pourrait au passage aider le jeune homme à arrondir ses fins de mois, ce qui constituerait au passage la meilleure preuve de concept pour inciter les investisseurs à placer quelques fonds dans sa startup. En crypto-monnaies ?


4 commentaires

Commenter