Suivez-nous

Tech

Cybersécurité : union sacrée contre les stalkerwares

Les associations d’aide aux victimes de violences domestiques et les entreprises de cybersécurité vont œuvrer ensemble contre ces logiciels espions qui permettent le cyberharcèlement.

Il y a

  

le

 
© Image : kaboompics (via Pixabay)

C’est un phénomène très répandu et dont on parle finalement assez peu. Les stalkerwares, ces logiciels espions installés sur votre téléphone ou votre ordinateur à votre insu, seraient en forte recrudescence. Selon Kaspersky, le nombre de personnes ayant découvert ce type de malwares installés sur leurs appareils serait en effet en hausse de 35 % au cours de la dernière année. C’est d’autant plus grave qu’ils permettent de lire les messages, connaître la position, voire carrément d’utiliser la caméra ou le microphone de l’appareil pour repérer ce qu’est en train de faire la personne espionnée.

Le cyberharcèlement débouche souvent sur des violences physiques

Pour contrer cette menace grandissante, dix organisations ont annoncé mardi la création d’une coalition contre le stalkerware. Elle regroupe de grandes entreprises de cybersécurité telles qu’Avira, Norton, Kaspersky ou encore Malwarebytes. Cette union comprend aussi des associations d’aide aux victimes de violences domestiques.

Ces compagnies s’engagent à fédérer leur travail contre ce type de logiciel espion. Elles ont plutôt tendance à travailler en vase clôt à l’heure actuelle et il y aura désormais un partage d’informations, ce qui pourrait faciliter la lutte contre les stalkerwares. Vyacheslav Zakorzhevsky, responsable de la recherche sur les malwares chez Kaspersky précise : « Le secteur de la sécurité informatique apporte sa contribution en améliorant la détection des logiciels malveillants et en informant mieux les utilisateurs de cette menace pour leur vie privée. »

Le site stopstalkerware.org a par ailleurs été créé. Il vise à fournir des informations aux victimes de piratage. On peut notamment y retrouver des conseils pour vérifier si l’on a été infecté par un stalkerware et comment éliminer la menace ou s’en protéger.

Il faut maintenant espérer que cette union sacrée permettra de lutter plus efficacement contre ce phénomène qui met en danger de nombreuses personnes à l’échelle de la planète. Comme l’explique Anna McKenzie de la WWP EN : « Des études ont démontré que 70 % des femmes qui ont été victimes de cyberharcèlement avaient également subi au moins une forme de violence physique et / ou sexuelle de la part d’un partenaire intime. »

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests