Suivez-nous

Réseaux sociaux

De plus en plus de marques rechignent à acheter de la publicité sur les réseaux sociaux

Les récents scandales ont semble-t-il refroidi certaines entreprises.

Il y a

  

le

 
© Presse-citron.net

Plus de la moitié de l’humanité, soit 3,96 milliards de personnes, sont désormais présentes sur les réseaux sociaux. Ce chiffre choc nous est fourni par une étude réalisée par Hootsuite et We Are Social, sortie en ce mois de juillet. Dans ces conditions, il semble vraiment bien difficile pour les marques d’ignorer ces plateformes sur lesquelles se trouve une très grande partie de leur clientèle.

C’est pourtant le souhait d’un certain nombre d’entre elles si l’on en croît ce sondage relayé par Bloomberg. Ce dernier a été réalisé par la Fédération mondiale des annonceurs, un groupe qui représente 90 % des dépenses mondiales de marketing. Il en ressort que 5 % des entreprises ont déjà réduit ou stoppé leur investissement sur les réseaux sociaux et 26 % envisagent de le faire prochainement.

Le boycott de Facebook est emblématique

Bien sûr, ces chiffres ne sont qu’un instantané de l’humeur des décideurs à un moment précis et il faut les prendre avec des pincettes. Ils semblent pourtant dessiner une tendance qui s’est manifestée très récemment avec les appels au boycott publicitaire lancé contre Facebook.

Coca-Cola, Unilever, Honda et bien d’autres entreprises majeures ont annoncé fin juin qu’ils ne prendraient plus d’espace publicitaire sur le site au cours des 30 prochains jours. Leur message est très clair, le réseau social ne ferait pas preuve de suffisamment de transparence et n’exercerait pas un contrôle suffisant sur les contenus haineux en ligne.

Facebook s’est bien sûr défendu et a indiqué que ses algorithmes étaient d’ores et déjà en mesure de détecter 90 % des discours de haine avant même que les utilisateurs ne les signalent. Cela n’a pas suffi à convaincre totalement les annonceurs et l’on a récemment appris que Disney participerait au boycott de la plateforme.

La firme de Mark Zuckerberg reste en tout cas plutôt sereine car l’essentiel de ses recettes publicitaires provient des PME. Ces dernières n’ont pas du tout la même marge de manœuvre que les grands groupes et sont donc contraintes de passer par le réseau social pour communiquer.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests