Suivez-nous

Sciences

Décollage réussi pour Solar Orbiter qui part pour une expédition de 10 ans autour du Soleil

La mission Solar Orbiter part sur de bonnes bases, le décollage est réussi, c’est parti pour 10 ans d’expédition.

Il y a

  

le

 
soleil artificiel chine
© Pexels

Cette nuit, la sonde euro-américaine Solar Orbiter a réussi son décollage depuis Cap Canaveral. Cette dernière est partie pour une mission de 10 ans dans l’objectif d’étudier le Soleil, et plus exactement les tempêtes solaires. Après s’être rapprochée de Vénus, puis de Mercure, la sonde européenne propulsée par une fusée américaine à plus de 245 000 km/h devrait s’approcher à environ 42 millions de kilomètres du Soleil.

Solar Orbiter, la sonde de l’Agence spatiale européenne embarque 209 kg de charge utile, cela représente environ une dizaine d’instruments scientifiques pour mener à bien cette mission à 1,5 milliard d’euros. Daniel Muller, le Project Scientist (ESA) de la mission Solar Orbiter explique : « Je pense que c’était parfait, tout à coup on a vraiment l’impression d’être connecté à tout le système solaire. On est ici sur Terre et on lance quelque chose qui ira près du Soleil. » De son côté, Holly Gilbert, directrice de la division des sciences héliophysiques de la NASA ajoute : « Nous avons un objectif commun, celui de tirer le meilleur parti scientifique de cette mission. Je pense que nous allons réussir ».

Grâce à Solar Orbiter, Matthieu Berthomier, chercheur au CNRS, explique que nous allons pouvoir contempler directement le Soleil comme jamais ça n’a été possible. Tous les 6 mois, la sonde sera au plus proche du Soleil, grâce à son bouclier thermique impressionnant elle parviendra à résister aux 600°C émis par le Soleil à cette distance. C’est l’entreprise internationale Airbus, dont l’un des sièges sociaux est à Blagnac en France, qui a conçu ce véhicule. Kennedy Ian Walters, le chef de projet explique qu’à cette distance du Soleil il n’y a pas de soucis d’énergie, mais c’est la température qui peut poser problème.

Cesar Garcia, chef de projet du côté de l’ESA, déclare qu’après 10 ans d’expédition Solar Orbiter aura encore assez de carburant pour mener à bien la mission. À dans 10 ans !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests