DeepDyve explore le web invisible

Malgré toute leur puissance, Google et les autres moteurs de recherche sont loin d’indexer la totalité du web, et notamment les documents qui sont publiés sous une forme autre que HTML. Fondé par deux scientifiques ayant auparavant officié dans la recherche sur le génome humain et l’ADN (rien que ça, normal qu’ils s’y connaissent un

Malgré toute leur puissance, Google et les autres moteurs de recherche sont loin d’indexer la totalité du web, et notamment les documents qui sont publiés sous une forme autre que HTML.

Fondé par deux scientifiques ayant auparavant officié dans la recherche sur le génome humain et l’ADN (rien que ça, normal qu’ils s’y connaissent un peu en recherche…) DeepDyve (anciennement Infovell) est un nouveau projet de moteur de recherche qui promet de fouiller dans les bases de données et les documents non-structurés présents sur le web, ce qu’on appelle aussi le deep web ou web invisible.

DeepDyve n’est pas à proprement parler un moteur de recherche vertical (ou thématique) mais il indexe d’abord les documents présents dans les bases de contenus avec lesquelles il a établi des accords d’indexation : universités, écoles, organismes privés… Ce qui donne un moteur d’abord axé sur les sciences, les brevets, et..; Wikipedia.

DeepDyve propose une version gratuite simplifiée, nécessitant quand même une inscription et la création d’un compte (pourquoi ?) et une version chère payante à 45 dollars/mois, offrant de nombreuses possibilités d’organisation, de hiérachisation et d’historisation de ses recherches.

Un service qu’apprécieront porbablement les professionnels, scientifiques en tête. Moins ceux qui recherchent des infos sur les dernières facéties de Paris Hilton. Si si, c’est important, aussi.


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. L’intérêt ? vas trouver, quand tu es dans une recherche bibliographique chronologique, les articles originaux sur l’étude d’un phénomène physique x. alors, actuellement, tu te tapes une tonne de bdd, doit tout retrier, relire, valider … si on peut faire cela à partir d’un seul outil, alors on gagne un temps précieux.
    oui, je pense que le besoin existe, et à la vue du parcours des types, cela vient d’abord de leur besoin.
    super niche quoi. mais sans doute utile pour le plus grand monde si le besoin s’en fait sentir (étude de marché, ….)

  2. Un service créé par des chercheurs pour les chercheurs. Google, c’est très bien pour nos recherches de base sur les sex tapes de l’inénarrable Paris, comme les autres moteurs. On peut supposer que quand la recherche se complexifie fortement, comme en recherche scientifique, il faut d’autres outils. Ils en ont créé un.

Répondre