Demimonde, la nouvelle série de science-fiction de J.J Abrams

Tout le monde se l’arrache ! J.J Abrams, le créateur de Lost, Felicity ou Fringe s’est lancé dans un nouveau projet pour la télévision et le moins que l’on puisse dire, c’est que « Demimonde » attire les convoitises des chaînes.

J.J Abrams Demimonde

10 ans après son dernier projet pour la télévision, J.J Abrams se remet au format Lost avec la série Demimonde. Paradoxe, elle pourrait bien ne jamais passer dans le petit écran…

J.J Abrams à l’écriture de Demimonde

C’est un monument. Un monstre de la télévision. Le créateur de plusieurs séries iconiques. Mais, il n’avait pas mis les pieds frontalement dans cet univers depuis 10 ans. J.J Abrams a décidé de replonger, d’allier l’écriture et la réalisation pour le petit écran avec Demimonde. Alors qu’il devrait pourtant être très occupé par la réalisation de Star Wars épisode IX, il a déjà écrit l’histoire de cette série de science-fiction.

Selon les premières informations disponibles, l’histoire serait celle d’un futur ou la Terre est en lutte contre une force monstrueuse. Un pitch très générique qui peut à la fois tout et rien dire. A plus forte raison alors que l’on sait que la série sera à ranger dans la catégorie drame familial.

La lutte entre HBO et Apple pour les droits

Mais, le projet doit s’avérer suffisamment bon. A moins que le nom de J.J Abrams sur la couverture ne soit un argument de vente suffisant. Selon le site américain TVLine, deux géants sont en compétition. En l’occurrence, HBO et Apple qui se sont lancés dans un véritable bras de fer financier. On devrait connaître le grand vainqueur de cette lutte dès ce week-end.

Toutefois, il ne faudra pas être pressé pour découvrir cette série. Si J.J Abrams participe déjà à beaucoup de projets, c’est aussi le cas de sa compagnie. Celle-ci chapeaute des projets aussi divers que Castle Rock (prévue pour Hulu) ou Westworld (diffusée par HBO)à. J.J Abrams devrait à minima réaliser le pilote de cette nouvelle série. C’est plus que ce qu’il a fait pour ses derniers gros projets de science-fiction comme Révolution ou 11.22.63.


Répondre