Connect with us
Red top

Actualités

Des chercheurs du MIT créent une IA qui voit à travers les murs

Une équipe du MITCSAIL a développé une IA capable d’interpréter les reflets d’ondes par le corps humain, et de voir à travers les murs.

Il y a

le

Les murs laissent passer les ondes, mais le corps humain les reflète. Grâce à ce principe, il est possible d’utiliser ces reflets pour voir à travers les murs. Le problème, c’est que jusqu’à présent, l’interprétation de ces reflets d’ondes posait problème.

Citée par Popular Science, Dina Katabi, chercheuse au MIT, explique qu’il y a déjà eu un projet de la DARPA, une agence militaire américaine, pour utiliser ces ondes afin de détecter les personnes à travers les murs. Le problème, c’est qu’on ne voyait que des tâches.

Mais avec l’arrivée de l’IA, les choses changent. Le MITCSAIL, un laboratoire spécialisé du MIT, a combiné cette technique avec de l’intelligence artificielle.

Résultat : en exploitant les reflets d’ondes, il est possible de détecter des personnes et des mouvements plus précisément, comme on peut le voir sur l’image ci-dessus. Au lieu d’avoir une tâche, on a un squelette avec des articulations.

Comment ont-ils fait ?

En entraînant une intelligence artificielle avec les images d’une caméra, et les données des ondes reflétées (le signal utilisé est similaire à celui d’un WiFi, mais en moins puissant).

> Lire aussi :  L'intelligence artificielle Google DeepMind va remplacer votre ophtalmo

L’IA a pu établir des corrélations entre les ondes et les images, et a permis au labo du MIT de développer une nouvelle technologie qui voit à travers les murs.

Les chercheurs affirment cependant que la technologie n’a pas été développée pour servir dans l’espionnage. Mais par exemple, pour surveiller l’état de santé d’une personne atteinte de la maladie de Parkinson, l’utilisation des ondes et de l’IA pourrait être une option moins intrusive. Toujours dans le domaine médical, cette technologie pourrait aussi être utilisée pour éliminer le syndrome du manteau blanc (quand le patient agit différemment en présence d’un médecin).

Et en développant encore plus cette IA, les chercheurs du MIT pourraient ouvrir la voie à d’autres usages.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests