Connect with us

Drones

Des drones utilisés pour livrer des médicaments en Afrique

Dans des zones compliquées d’accès les drones se révèlent être un allié particulièrement utile pour une intervention médicale rapide.

Il y a

le

Des drones utilisés pour livrer des médicaments en Afrique

Le projet « Deliver Future »

Quand le grand public entend parler de drones, c’est le plus souvent pour le divertissement. Qu’il s’agisse de « racers » pour faire la course entre amis, de captures photographiques ou encore de livraisons sur des parcours de golf, l’ambition est avant tout celle du plaisir personnel. Bien sur, Amazon s’inscrit différemment dans cette logique, tout comme la Poste par exemple, avec la volonté d’utiliser les drones pour livrer des clients. Certains rêvent aussi de drones géants fonctionnant comme de véritables véhicules.

Pourtant, de façon plus discrète, des projets très différents se développent et montrent tout leur potentiel. C’est par exemple le cas de « Deliver Future ». Ce projet allemand a déjà été testé dans plusieurs pays comme la Pologne, les États-Unis ou encore la Suisse. Mais, c’est en Afrique de l’est qu’il semble prendre son essor et montrer l’étendue de ses capacités. Ce projet associe le fabricant de drones Wingcopter, l’agence de coopération internationale allemande et le géant de la logistique DHL.

Des interventions parfois cruciales

Pendant six mois, ils ont mené un projet destiné à ravitailler les habitants de l’ïle Oukéréoué en Afrique de l’Est avec des drones. Au Rwanda, le processus sert par exemple à amener du sang. Dans d’autres cas, on parle de médicaments ou de pilules abortives par exemple.

Ce sont des médicaments qui étaient livrés dans ce cas particulier pour les 400.000 habitants de la zone. Impossible en effet pour eux d’avoir accès facilement à des médicaments ou des infrastructures médicales.

Le drone du projet pouvait parcourir les 60 kilomètres d’eau qui séparent l’île du continent en 40 minutes. Un délai qui ne pouvait pas être augmenté pour des raisons de sécurité, qu’il s’agisse d’urgence ou de qualité des produits. En bateau, il faut ainsi 4 heures contre six par la route. Une différence qui pourrait être cruciale pour contrer la propagation de certaines maladies par exemple.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests