Connect with us

Actualités

Des entreprises font passer le travail de leurs salariés pour de l’intelligence artificielle

Certaines sociétés font passer le travail de leurs employés pour de l’intelligence artificielle.

Il y a

le

intelligence-artificielle

L’éthique sera-t-elle sacrifiée sur l’autel du progrès technique ?

Victimes de la « hype » autour de l’intelligence artificielle, et des sommes d’argent qu’elle attire, beaucoup d’entreprises veulent avoir le privilège de posséder leur propre intelligence artificielle. Développer une IA est un processus extrêmement complexe et coûteux. De même, l’exploitation d’une intelligence artificielle requiert énormément de données et de temps. Avec de tels pré-requis, il est évident que le précieux sésame de l’IA ne s’offre pas à tous. Ainsi, certaines sociétés n’hésitent pas à rentrer dans un jeu de dupes pour atteindre le sommet.

Machine Faking

Malgré les avancées récentes en matière d’automatisation des tâches et d’intelligence artificielle, il reste énormément de progrès à faire pour espérer atteindre la représentation que l’on s’en fait tous. L’IA n’en est encore qu’au stade embryonnaire de son évolution et quelques sociétés ne voient pas de mal à faire passer le travail salarié pour de l’intelligence artificielle. A ce titre, le Wall Street Journal a révélé que plusieurs centaines d’applications autorisées par Google à accéder à vos mails, font passer leur fonctionnalité de « réponse intelligente » alors qu’il s’agit en l’occurrence du travail de petites mains derrière leurs écrans. C’est le cas de la société Edison Software basée en Californie.

> Lire aussi :  Cette intelligence artificielle sait identifier des objets à partir d'une description

Offline

Ce n’est pourtant pas la première fois que de tels cas sont répertoriés. En 2008, une société qui s’occupait de convertir des messages vocaux en mail a été accusée d’utiliser le travail salarié à la place de ses machines. En 2016, le site Bloomberg a révélé que plusieurs sociétés, telles que X.ai et Clara, soumettaient leurs employés à des rythmes de travail soutenus pour imiter le travail d’un « chatbot » vendu comme étant capable de planifier vos activités sur votre agenda.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests