Suivez-nous

Internet

Des hacktivistes découvrent une énorme base de données d’américains

Des hacktivistes ont découvert une énorme base de données non chiffrée qui contient des informations sur 80 millions de foyers américains.

Il y a

  

le

 
données personnelles Hack de Yandex
© NC

Deux hacktivistes ont découvert une base de données contenant des informations détaillées sur des millions de foyers américains. Personne ne sait à qui elle appartient.

Une base de données de 80 millions de foyers américains

Vos informations personnelles ont de la valeur. Le nombre de bases de données existant est totalement colossal. Certaines appartiennent à des agences d’Etat comme par exemple la sécurité sociale, les impôts, etc. D’autres encore sont la propriété d’entreprises privées qui utilisent ces données à des fins commerciales ou pour gérer des clients.

Ces informations sont très précieuses et, mises entre de mauvaises mains, peuvent être utilisées pour escroquer ou faire du tort. C’est pourquoi, la protection et le chiffrement des bases de données est important pour éviter leur fuite et une mauvaise utilisation de ces informations. Deux hacktivistes luttent contre les bases de données non protégées et ceux-ci ont récemment fait une découverte importante.

Selon nos confrères américains du journal Cnet, ce sont les hacktivistes Noam Rotem et Ran Locar qui ont fait cette découverte. La base de données, qui pèse 24 Go, est hébergée sur un serveur Cloud Microsoft. Ils l’ont découverte en faisant des recherches dans le cadre d’un partenariat avec « VPNmentor ». Selon leur rapport, celle-ci contiendrait les adresses, noms complets, âges et dates de naissance ainsi que des informations codées qui, selon eux, sont corrélées au sexe, à l’état matrimonial, au revenu, au statut de propriétaire et au type de logement dans lequel ils vivent.

Ce sont, au total 80 millions de foyers américains de plus de 40 ans qui sont recensés dans cette base de données non chiffrée. Par chance, celle-ci ne contient ni mot de passe ni numéro de sécurité sociale.

Personne ne sait à qui appartient cette base de données

Les hacktivistes ont pour habitude de contacter les propriétaires des bases de données non chiffrées qu’ils trouvent mais, dans ce cas, ils sont incapables de savoir à qui elle appartient. Les chercheurs pensent que la base de données appartient à une entreprise de service car chaque entrée se termine par « code_utilisateur » et « score », mais ils ne savent pas exactement de quel service il s’agit.

Ils ont noté qu’aucune des personnes répertoriées n’avait moins de 40 ans. Ils soupçonnent donc que cela pourrait être le travail d’une compagnie d’assurance ou alors de soins de santé.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests