Monoprix a mis en ligne des Reversible Stories sur Instagram en soutien aux victimes de cancer du sein

Sur Instagram, Monoprix a annoncé son partenariat avec Garance, une marque de lingerie destinée aux femmes opérées d’un cancer du sein.

Mercredi 22 novembre, les femmes victimes du cancer de sein ont été mises à l’honneur sur les réseaux sociaux de l’enseigne Monoprix. Sur son compte Instagram, un spot vidéo, disponible pendant 24 heures, a été lancé pour tenter de faire disparaître les clichés des femmes atteintes de cette terrible maladie.

Des clichés terribles et trop tenaces

Dans une vidéo d’environ 120 secondes « Reversible Story », l’agence de publicité Rosapark, en collaboration avec la marque Garance, spécialisée dans lingerie pour les femmes atteintes de cancer du sein, et la chaîne de grande distribution Monoprix tente de venir en aide aux personnes porteuses de la maladie. L’objectif est de détruire des clichés terribles comme « On n’est plus une femme normale après un cancer du sein, et on a tort de croire qu’on peut encore se sentir sexy et avoir confiance en soi » et de les remplacer par des messages positifs. La vidéo souhaite convaincre les victimes de la maladie qui ont parfois dû être opérées et faire l’objet d’une ablation du sein qu’elles sont des personnes tout à fait normales qui peuvent encore plaire et ainsi les ainsi les aider à reprendre confiance en elles.

Des objectifs humain et financiers

Diffusée sur Instagram pendant 24 heures, cette story a attiré un grand nombre de personnes avec son message à la fois cohérent et percutant. Pour Garance, cela a ainsi été l’occasion de mettre en avant ses produits qui n’étaient disponibles auparavant que dans les pharmacies et seront désormais trouvables dans un magasin de grande distribution, chez Monoprix en l’occurence.

Un moyen de montrer que désormais, les victimes du cancer de sein pourront aussi acheter leurs lingeries dans les grandes surfaces et non plus dans les magasins médicaux ou dans les boutiques spécialisées.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l’Union européenne et aux États-Unis. Le nombre de cas observés chaque année a tendance à diminuer depuis 2005, même si cette maladie reste la première cause de décès par cancer chez les femmes en 2012. S’il est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans est de 99%. (source e-cancer)


Nos dernières vidéos

Répondre