Des standards sans standardisation ?

Je viens de lire un article intéressant sur la bible le site francophone dédié aux standards du web le moins chiant plus agréable à feuilleter (ok, avec celui-ci aussi). Même si je souscris d’une façon générale aux arguments avancés, il y a quand même ici ou là quelques contre-vérités[1] qui me font un peu redouter

Je viens de lire un article intéressant sur la bible le site francophone dédié aux standards du web le moins chiant plus agréable à feuilleter (ok, avec celui-ci aussi).
Même si je souscris d’une façon générale aux arguments avancés, il y a quand même ici ou là quelques contre-vérités[1] qui me font un peu redouter ce que d’autres ont déjà pointé (mal leur en a pris) : cette histoire de standards est-elle aussi évidente que cela à défendre dans la vraie vie, en face d’un patron de PME par exemple (94,97 % de ma clientèle), qui ne sait déjà pas ce que HT et ML veulent dire ? Autrement dit, ne sommes-nous pas un peu dans le conceptuel pour designers avertis, en d’autres termes dans un débat d’hyper-spécialistes ? Je n’ai pas la réponse (sinon je ne poserais pas la question…).
Bon, promis, je vais m’y mettre aux standards mais doucement, hein. Remarquez je le fais déjà avec l’aide de Dotclear et Mambo/Joomla : il ne se passe pas un jour sans que je transpire un peu sur une bonne grosse feuille de style, gasp.
Sinon si comme moi vous n’êtes encore pas super à l’aise avec le concept même de standards fondés sur les CSS, je vous conseille quand même de jeter un oeil sur Pompage.net : c’est bien écrit, agréable à lire et pas prétentieux.
Source : Pompage

[1]Concevoir un site à l’aide des standards simplifiera la maintenance du code des pages Web parce que vous n’aurez pas besoin de versions différentes pour chaque navigateur est à mon avis un argument infondé : qui conçoit encore plusieurs versions du même site web en fonction des différents navigateurs ? L’a-t-on seulement déjà fait un jour, même au temps de IE4 vs. Netscape 4.7 ? Je crains qu’avancer ce type d’argument soit nuisible à la crédibilité d’un concepteur web face à la personne la plus importante (en tout cas pour moi) : son client. Même le client le moins averti ne sera pas sensible à ce type d’argutie, car il n’imagine pas un instant que l’on vient de lui faire une ristourne de 80% parce-qu’on ne fait pas CINQ versions de son site.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Bonjour, d’ou tirez-vous votre citation "Concevoir un site à l’aide des standards simplifiera la maintenance du code des pages Web parce que vous n’aurez pas besoin de versions différentes pour chaque navigateur" ?

    Si c’est d’Openweb, j’aimerais la retrouver et la corriger, car elle porte effectivement à confusion.

  2. Petite précision : tu n’es pas obligé de dire au "patron de PME" que tu vas coder en respectant les standards. Ce n’est pas un crime ou une pratique scandaleuse.

    Je sais que dans le monde où nous vivons on a l’impression qu’on risque de se faire engueuler si on fait une mise en page sans tableaux qu’un webmaster fainéant sera incapable de maintenir, mais c’est le monde à l’envers…

    Quant à la citation elle est tout à fait juste lorsqu’on parle de JavaScript et du DOM. Concernant le code HTML et la présentation (souvent mélangés dans une soupe de balises) on a longtemps écarté de nombreuses possibilités de mise en page pour se concentrer sur les propriétés reconnues communément par IE4+ et NS4+. Ce qui revient strictement à coder pour 2 navigateurs spécifiques (il faut connaître les 2 et rejeter la majorité des avantages des 2), même s’il n’y a qu’une version du site, qui mélange tout.

  3. > Sébastien : quand je fais mention du patron de PME c’est bien sûr une image à mettre en regard de l’article que je cite dans lequel sont listées les objections courantes qui peuvent être émises à l’encontre du respect des standards. Je veux dire par là qu’on ne peut pas utiliser le respect des standards comme argument commercial – en tout cas pas encore – contrairement à ce qu’affirme l’article en question.

  4. Vous avez raison, la personne la plus importante c’est le client.

    Le client ne veut pas entendre parler de la désintégration gracieuse de son image car le client n’est pas membre de l’eglise du standard. Il est pragmatique et il connait ses clients mieux que moi.

    Le client ce qu’il veut c’est que le resultat soit conforme à ses attentes et que ça lui coute le moins cher possible.

    Les stantdards il s’en moque bien du moment qu’on puisse lui passer commande avec IE sur MacOS 8 comme sur Safari ou même Lynx, qu’on est des bras ou pas, qu’on soit daltonien, presbit ou simplement casse c***lle.

Répondre