Drapeau belge et Twitter : le « seum » qui énerve la Belgique

Suite à la victoire de l’équipe de France contre la Belgique, puis en finale de la Coupe du Monde, un drôle de « mème » s’est répandu sur Twitter. Nos amis Belges ont le sens de l’humour, heureusement. Mais pas tous…

sum drapeau belge twitter

Quand ces maudits français revisitent le drapeau Belge, cela donne un buzz qui en fait rire certains, alors que d’autres grincent des dents.

On le sait, Twitter est une terre particulièrement fertile pour les trolls en tous genres, et les fameux « mèmes », qui se répandent massivement dès qu’ils sont publiés et retweetés par une poignée de comptes influents.

Le dernier en date est en train de faire son chemin sur le réseau social, même s’il semble encore être resté sous les radars du très grand public, du fait qu’il concerne avant tout les supporters de foot français et belges.

Les Diables Rouges, champions du monde de seum ?

De quoi s’agit-il ? D’un truc assez subtil – dans le sens de difficile à déceler – qui consiste à jouer sur le mot « seum » (qui signifie un mélange de colère, de tristesse et de frustration) en le remplaçant par… le drapeau belge. Vous avez compris : des petits frenchies un peu taquins s’amusent à chambrer les supporters et membres de l’équipe de Belgique de foot, submergés par le seum après la défaire des Diables Rouges en demi-finale de la Coupe du Monde, en remplaçant des expressions contenant la phonétique « seum » par l’emoticon du drapeau belge dans leurs tweets.

Ce qui donne des tweets comme, en vrac et au hasard :

Ou encore

Et bien sûr, les marques s’y mettent également…

Sans oublier cette petite pièce d’orfèvrerie

Mais il n’y a pas que Twitter qui rigole. L’expression « seum » a tellement été utilisée pour qualifier les belges de mauvais perdants que même Google s’y met, ou plutôt son algorithme (ce qui est peut-être encore pire). Si vous tapez « Belgique s… » dans Google, le premier résultat qui arrive au moment où j’écris ces lignes est « Belgique seum ». Ouch…

Belgique seum

Le gardien de but belge Thibaud Courtois en prend aussi pour son grade, suite à certaines de ses réactions manquant quelque peu de fair-play à l’égard de l’Equipe de France.

Bien sûr, cette grosse rigolade ne plait pas à tout le monde. Même si nos voisins belges sont réputés pour leur sens de l’humour et leur capacité à l’auto-dérision, certains prennent mal ces assauts à leur encontre, et le font savoir (fautes de belge, euh pardon, de français incluses).

Bref, des petits chambrages très footballistiques pas très méchants entre voisins (ou cousins). Ce qui n’empêche pas d’autres de se taper un bon gueuleton, tranquillou. Sans saucisson, et sans frites. Ils auront d’ailleurs le mot de la fin.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies