Edward Snowden : que faisait-il dans cet aéroport de Moscou ?

« Emprisonné » dans un aéroport durant 40 jours, le révélateur de PRISM Edward Snowden avait ses petites occupations.

Nous venons d’apprendre hier qu’Edward Snowden avait reçu l’asile temporaire en Russie ? Cela signifie que ce dernier est finalement sorti de l’aéroport de Sheremetyevo. Parfois, nous oublions que cet homme est resté dans une zone de transit durant une quarantaine de jours. Cela n’est-il pas similaire à de la prison ? Pas vraiment. Edward Snowden pouvait rencontrer des gens et, surtout, avoir internet. Cela vous intéresse-t-il de savoir comment il passait le temps ?

D’après ce que son avocat a révélé, Snowden avait passé son temps à surfer, lire des livres et à apprendre l’alphabet russe.

Durant tout son « emprisonnement », son seul contact était son avocat qui lui rendait fréquemment visite. Lorsqu’il était arrivé à l’aéroport de Moscou, Snowden n’avait pratiquement pas de bagage et c’est son avocat qui lui a procuré des vêtements et le minimum nécessaire. Il n’avait pas de garde du corps pour assurer sa sécurité, ce qui pourrait être de rigueur dans son cas. Son avocat a évoqué la douleur psychologique qu’il a endurée dans de telles circonstances.

Bref, pour l’analyste, il semble que c’est un cauchemar qui prend fin. Il pourra habiter en Russie pendant 12 mois, après lesquels il devra trouver une autre solution.

(Source)

Crédit Image : appaloosa


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Le problème vient surtout du fait que les Etats-Unis lui ont retiré son passeport et qu’il ne pouvait plus voyager, ni sortir de l’aéroport.
    « Il faut dire que Snowden est un danger pour ce monde selon les Etats-Unis. »
    En ayant acquis le statut de réfugié politique en Russie, il pouvait enfin sortir de l’aéroport.

  2. Et bien il serait temps que Snowden sorte de là..

    N’empêche.. Pourquoi la Russie? C’est eux les défenseurs de la liberté d’expression? Pfff

  3. Dimitri69 on

    @kibi : la défense de la liberté d’expression n’a rien à voir 😉 peut-être serait-ce le moment de remplacer, au moins pendant les vacances, son Smartphone par de bons livres pour apprendre les relations entre les états unis d’Amérique et la Russie ?

Répondre