Connect with us

Auto-Moto

Elon Musk affirme que Tesla a frôlé la faillite à cause de la Model 3

L’entrepreneur a avoué que Tesla n’est pas passé loin de la faillite cette année à cause des difficultés de production liées à la Model 3.

Il y a

le

Elon Musk Tesla

Dans une interview accordée à Axios ce week-end, Elon Musk a affirmé que Tesla avait risqué la faillite cette année à cause de la Model 3. En effet, l’entreprise a eu de nombreux problèmes liés à la production, si bien qu’elle a eu beaucoup de mal à atteindre les 5 000 véhicules par semaine promis par l’entrepreneur.

Elon Musk veut que Tesla se dépasse

Si Elon Musk évoque régulièrement la situation de l’entreprise, il n’avait pas évoqué le sujet d’une potentielle faillite jusque là. Ainsi, il a déclaré à Axios : « Tesla a vraiment fait face à une grave menace de mort en raison de l’accélération de la production de la Model 3. La société perdait énormément d’argent. Si nous ne réglions pas ces problèmes en très peu de temps, nous mourrions. Et il était extrêmement difficile de les résoudre ».

En effet, Tesla a atteint son objectif des 5 000 véhicules par semaine pour la première fois au mois de juillet, alors que la production avait débuté l’été précédent. Dès lors que cette barre symbolique a été dépassé, Elon Musk a envoyé un email à ses employés en indiquant qu’il souhaitait passer le cap des 6 000 dès le mois prochain. Cette étape décisive semble avoir payé puisque Tesla a gagné de l’argent lors du troisième trimestre de l’année en dégageant un bénéfice net de 311,5 millions de dollars.

> Lire aussi :  The Boring Company inaugurera son premier tunnel le 18 décembre

Suite à cela, le patron de Tesla a expliqué dans une interview datée de novembre que l’entreprise ne pourrait survivre si les employés ne travaillaient pas 100 heures par semaine. Si les conditions de travail au sein de la compagnie sont régulièrement pointées du doigt, il semblerait que certains employés abattent volontairement cette énorme quantité de travail. En effet, ceux-ci y verraient là l’occasion de participer à quelque chose de plus grand qu’eux-mêmes aux côtés de Musk. Une culture du crunch qui demande de travailler jour et nuit, entre 15 à 20 heures par jour.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Dany

    26 novembre 2018 at 17 h 34 min

    Musk a vraiment de la chance, ses salariés sont surexploités mais les médias retournent la situation en parlant de salariés volontaires, 15 à 20 heures par jour….pitoyable. Lorsque cette société s’effondrera les langues se délieront.

  2. Newties

    26 novembre 2018 at 22 h 16 min

    15 à 20 heures par jour, halte au feu
    Les salariés sont « crunchés »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests